Mon défi "zéro déchet" de la semaine

Me passer de ma voiture pendant une semaine : j'ai réussi !

Mes chers déchets

Comment j'ai commencé l'aventure du zéro déchet...

Vers le minimalisme

Carnet de bord d'une acheteuse repentie

Nos livres coups de coeur de juillet

On y parle abeille, jungle, conte de fée, valise et blaireau maniaque !

Notre table lumineuse

Ma participation (et les vôtres !) au RDV Montessori at home sur le thème de la lumière

28 janv. 2016

Déjà 18 mois que tu as déboulé dans nos vies...


18 mois. Un an et demi en somme. Enfin, j'aime mieux parler en mois, j'ai l'impression que mon bébé reste un bébé tant que son âge est en mois et pas en année ! 
 Mais promis, j'arrêterai au bout de quelques années ! Je me vois quand même pas parler des 60 mois de ma fille pour ces 5 ans ! 

Je suis tombée par hasard sur cet article de mon blog parlant de ces 6 mois et je me suis demandée pourquoi diable je n'avais pas fait plus d'articles sur ces mois-iversaires ! Quels beaux souvenirs de ses progrès je trouve ! 

 Alors à 18 mois 1,5 ans (je vais m'y faire), mon bébé n'est plus tout à fait un bébé (bouuuuuh) mais pas encore complètement une petite fille (mon bébé !). 
Elle est toujours aussi souriante et agréable à vivre qu'à ses 6 mois et en plus son sourire est bien plus agréable maintenant qu'elle a presque (?) toutes ses dents. On devrait compter d'ailleurs, on ne doit plus être très loin du compte ! 

Elle marche parfaitement bien et court même (de préférence sans regarder où elle va !). 
Elle grimpe partout, un vrai petit singe ! Sur sa tour d'observation, sur sa chaise Stokke (sacré bon investissement), sur le canapé, sur les lits pour y faire des roulades, sur les chaises de jardin... Mais elle ne tient pas en place plus de quelques minutes ! Rester assise sur son fauteuil ? Impossible !

Depuis quelques semaines, elle se prend d'affection pour des noix et des marrons, elle adore les transvaser d'un contenant à un autre, les mettre dans une cuillère... 
Elle joue aussi à nourrir ses poupées et ses peluches, elle est trop drôle à voir, je craque ! Elle est prête à donner à manger au petit frère... Manque plus que le petit frère finalement ! 

Et depuis quelques temps, elle a arrêté de jeter les livres et les magazines par terre. D'ailleurs, elle s'intéresse de plus en plus aux livres. Souvent elle tourne les pages plus vite que je n'ai le temps de lire les textes mais elle arrive à se concentrer sur les pages où il y a beaucoup de choses à regarder et à nommer. 

Depuis juin, elle mange comme nous, en morceaux ! Quel bonheur de n'avoir qu'un repas à préparer ! Elle adore par dessus tout la viande, les crèmes au chocolat maison, mais aussi les pâtes et le riz. Et elle se damnerait pour des chocolats Marcolini (nous aussi !). Pour les légumes et les fruits, ça dépend des jours ! 
A la maison, elle a un appétit d'oiseau, mais il paraît qu'à la crèche elle mange de tout et en quantité. 

Notre miss reste une bonne dormeuse. Dès qu'on la pose dans le lit avec son doudou, hop elle se met sur le ventre et on n'en entend plus parler ! Lever à 9h30 le WE, siestes de 3h... Trop cool ! C'est presque trop d'ailleurs, des fois on a envie d'aller la réveiller, on s'ennuie sans elle !! 

Bref, notre petite chérie est toujours un vrai amour !

Edit : j'ai retrouvé cet article dans mes brouillons, et j'ai trouvé dommage de ne pas l'avoir publié il y a 3 mois (ma miss a aujourd'hui 21 mois bien tassés). Bref, c'est un peu un #latergram d'article !!

26 janv. 2016

1ère et 2ème grossesse : le jeu des 7 erreurs


Jeune primipare, tu attaques ta 2ème grossesse sereine et détendue du slip. Tu as déjà derrière toi une grossesse, alors tu crois que tu vas passer celle-là les doigts in the nose, éviter les écueils des kilos en trop, de la nausée du 1er trimestre et de la fatigue du dernier... Mais méfie-toi ! Chaque grossesse est une nouvelle aventure...

Par exemple, on ne te dit pas...

1) que tous les petits maux que tu as eu en début de 1ère grossesse, tu vas te les retaper, mais en puissance 2
Nausées, fatigues, ventre qui tire, douleurs dans les seins...
Pour ma 1ère grossesse, j'étais obligée de m'asseoir de temps en temps sur les bancs publics au 1er trimestre, comme une petite mémé. 
Pour ma 2ème grossesse, en rentrant du boulot à 18h30, je m'allongeais sur le canapé et je m'endormais, sans être gênée le moins du monde par ma miss qui babillait autour de moi, puis qui mangeait avec son papa, allait se coucher... Heureusement que ça n'a duré que le 1er trimestre !

2) mais qu'a contrario, les gros ennuis de ta 1ère grossesse ne sont pas forcément inéluctables pour la 2ème 
Adieu le diabète et son régime vicieux ! 
Et pas besoin de rester couchée comme pour la miss, je vis ma vie normalement, contractions ou pas, sans une tonne de Spasfon à avaler tous les jours.

3) que les 9 mois vont passer en un battement de cil... 
Pour la 1ère grossesse, tu avais préparé avec amour la chambre du petit loup, les habits étaient prêts, la valise de maternité dans le coffre de la voiture depuis le début du 7ème mois... Là, comment dire ? J'ai même pas un seul body ou pyjama en taille naissance ou un mois (tout ce que j'avais pour la miss m'avait été prêté par ma meilleure amie, sauf qu'on a eu l'idée saugrenue de faire notre 2ème en même temps !!). Chéri stresse pour la valise de maternité, mais j'ai rien à mettre dedans alors à quoi bon essayer de la faire ! 
Le couffin est revenu de chez les beaux-parents mais pas les draps-housse et alèse. Et j'ai des tonnes de paquets de couches en taille 4 mais pas une seule en taille 1 !

4) que ton gros ventre sera bien pratique pour y "poser" ta miss qui réclame à être portée à peu près tout le temps. 
Et tu peux pas refuser, pauvre enfant qui a été négligée pendant tout le 1er trimestre à cause de ta quasi-narcolepsie...

5) que tu n'auras plus le temps de te regarder le nombril pousser. 
Pendant ta 1ère grossesse, tu as bichonné ton gros ventre, mis des crèmes anti-vergetures, tu t'es pomponnée et habillée avec amour, car tu étais une femme, une vraie ! 
Là, environ tous les 32 du mois (et encore), tu penses à te mettre un peu de crème, de toute façon ça sert à rien, si tu dois avoir des vergetures tu les auras. Tes habits uniformes : jean de grossesse - vieux pull informe qui bouloche - tennis.
Et le maquillage ? Depuis la naissance de ton 1er, il est passé tout au fond du meuble sous évier, derrière les suppos de Doliprane, les paquets de couche et le liniment.

6) que tu mangeras du foie gras, boiras les fonds de verre de vin et oublieras de laver ta pomme à grandes eaux et liquide vaisselle.
Pour ton 1er, tu as suivi TOUTES les recommandations de ton médecin, de ton gynéco, de ta sage-femme, des magazines, du forum Doctissichose, voire plus si affinité.
Pour le 2ème, si en plus de 30 ans tu n'as toujours pas chopé cette saleté de toxo, c'est pas le carré d'agneau du restau qui est vaguement un peu rosé qui va changer quelque chose !

7) que contrairement à ta 1ère grossesse, tu oublieras même que tu es enceinte (tant que ton gros bide ne se rappelle pas à toi !).
Pour la miss, en grosse frustrée de l'haptonomie, je passais mes soirées à tapoter sur mon ventre pour entrer en communication avec elle, j'étais sur un nuage quand mon ventre bougeait et qu'elle me donnait des coups. Je mangeais grossesse, dormais grossesse, vivais grossesse.
Pour bébé 2, j'ai bien passé les 6 premiers mois de grossesse à ne pas penser que j'étais enceinte. Encore maintenant à 34 SA, c'est bébé qui se rappelle à moi en me donnant de bons coups de pieds tous les soirs pour m'empêcher de dormir, grhhh... 
La semaine dernière, je disais même à chéri : "trop cool, le salon Batibouw (pour les maisons et constructions), c'est bientôt, entre fin février et début mars, on va pouvoir y aller !"
Silence. "Euh, tu es sûre qu'on ira vraiment ? T'as pas un accouchement de prévu dans ces eaux-là ??"  


Et vous, comment vivez-vous / avez-vous vu vos différentes grossesses ?


19 janv. 2016

Mes petites victoires de la semaine #1

Déjà une semaine d'écoulée depuis que j'ai décidé de relever ce défi des petites victoires... Pouaah, ça passe beaucoup trop vite une semaine !



Pour rappel, les règles du jeu :
Trouver dans mon emploi du temps surchargé des moments de 30min pour relever des 7 défis, qui correspondent à 2 objectifs que je veux vraiment améliorer en 2016 : mon organisation du nettoyage et ma créativité. 
Ca donne donc :
1-se reposer
2-ranger
3-écrire
4-nettoyer
5-prendre l'air
6-trier
7-créer

Alors, voyons voir ce que j'ai réussi à faire :

1 - pratiquer l'auto-hypnose : moyen bof. J'ai pratiqué 2-3 fois dans le train cette semaine, mais mon trajet ne durant que 10min, on ne peut pas vraiment dire que j'ai relevé le défi en terme de durée

2 - ranger : done ! J'ai rangé les habits de la miss, éparpillés entre son armoire, sa commode, la salle de bain et notre commode. J'ai trié à la fois selon les tailles, et selon s'ils étaient mixtes ou pas. J'ai désormais une vision un peu plus claire de ce que l'on va pouvoir mettre sur les fesses de bébé (qui arrive dans moins de 2 mois, humhum) et de ce que je dois encore acheter (A moi les SOLDESSSSSS !)

3 - écrire : done ! J'ai écrit un article pour mon blog cette semaine, youhou !

4 - nettoyer : fail... Sauf si l'on compte les cacas explosifs de la miss !

5 - prendre l'air seule : fail... Trop froid, trop moche, trop en mode baleine. Pas bien.

6 - trier : done ! Certes, il s'agit d'un tri virtuel, mais pour moi ça compte. Chéri a décidé que nos photos prenaient trop de place sur l'ordi, j'ai donc passé toutes mes soirées de la semaine dernière à supprimer les photos floues, moches, ratées... et à faire accessoirement notre album-photos 2015... Trop fière de moi !

7 - créer : done ! Je suis en train de créer un petit quelque chose pour un cadeau de naissance, mais ce que j'ai fait ne m'a pas convaincue, faut que je replanche dessus incessamment sous peu, si je veux envoyer mon cadeau avant les 18 ans du bébé ! 


Ce qui nous fait un total de - roulement de tambour - 4,5 victoires de 7 !
Pas mal pour un début, non ?

Et vous, des petites victoires de votre vie de tous les jours à partager ici ?
Des astuces pour trouver du temps pour soi dans le tourbillon de la vie ?

18 janv. 2016

Les versets [activité Montessori]


J'ai constaté depuis plusieurs mois déjà que ma miss faisait spontanément des versets : des marrons et des noix entre deux tupper, l'eau de son bain entre deux bols en plastique. 
J'ai aussi constaté (et j'en étais très étonnée d'ailleurs) que ma miss est capable de beaucoup de concentration le soir sur les coups de 18h, alors que j'aurais pensé qu'après une journée dans les pattes, elle préfèrerait des jeux plutôt tranquilles, genre nourrir ses animaux, laver ses poupées, regarder des livres...

Du coup, j'ai fait d'une pierre deux coups un soir en rentrant de la crèche : hop un grand plateau, deux pichets, des grains dans l'un et en avant pour un long moment de concentration, coordination et tranquillité pour maman !


Pour ne pas se retrouver à ramasser des grains de semoule aux 4 coins de la maison, je vous conseille de commencer par des "grosses" graines, et d'augmenter au fur et à mesure des séances la difficulté.

Le mieux est de proposer l'activité avec des marrons et des noix (bon ok, c'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler des graines mais on se comprend !), puis après des haricots blancs secs (ou des pois chiches, ou des noisettes), puis du riz... pour terminer avec de l'eau.

Pour l'instant, nous avons fait deux fois l'activité : une fois avec les noix, et une fois avec du riz/pois chiches (oui je sais, je mélange les graines : j'ai eu la flemme de trier les pois chiches qui étaient dans le riz de mon bac sensoriel - ça aurait pu d'ailleurs faire l'objet d'une activité à part entière pour ma miss...).

Au début, j'avais mis 2 pichets différents, un grand et un plus petit, mais je me suis rendue compte que ma miss avait du mal à soulever le gros et à l'attraper (la anse était trop épaisse), ce qui fait qu'elle biaisait l'activité en remplissant le petit pichet avec ses mains !
J'ai rectifié le tir la fois d'après, en lui proposant les 2 béchers qui nous servent à faire son liniment et qui sont exactement de la même taille et plus légers que le gros pichet.

Une activité pas chère, qui a occupé ma miss pendant une bonne 1/2h et m'a permis de préparer le repas pendant ce temps. Que demander de plus ?!

Age de ma miss au moment de l'activité : 20 mois


12 janv. 2016

Jamais contente [2] - mon défi des "petites victoires de la semaine"



Comme je le disais hier, j'ai décidé en ce début d'année de m'améliorer : arrêter de râler, voir les côtés positifs des événements, vivre chaque instant sans se dire que c'était mieux avant ou que ça sera mieux plus tard.
Bref, être heureux !

Noter ses besoins, manques et frustrations
Pendant les vacances, j'ai pris du temps pendant la sieste de ma miss pour noter tout ce qui n'allait pas dans ma vie actuelle, ce qui me manquait ou me frustrait, notamment :

1) ne rien faire d'autre qu'aller au travail et rentrer chez moi le soir m'occuper de ma miss, faire à manger, traîner devant la TV et aller se coucher
Chéri s'est inscrit dans une salle de sport pour se défouler, il y va très régulièrement. Mais moi, je n'ai rien de tout ça depuis que l'on vit en Belgique, alors que depuis une dizaine d'années, j'ai toujours participé à des ateliers/cours un à deux soirs par semaine. J'ai fait de l'émail, du théâtre, du dessin, de la couture, des ateliers d'écriture, de la sophrologie... Ce défouloir me manque aujourd'hui, cette activité juste pour moi ou je ne suis ni collègue, ni femme, ni maman.

2) ne pas prendre le temps de me chouchouter, me faire belle. Il fut un temps où je me maquillais pour sortir de chez moi. Où je mettais du vernis sur mes ongles. Où je n'avais pas les cheveux en pétard. Où je m'habillais de façon élégante et féminine. 
Certes, j'ai fini de perdre mes kilos de 1ère grossesse en attaquant la 2nde grossesse et j'ai arrêté d'allaiter (ah les T-shirts d'allaitement, so sexy) juste avant de retomber enceinte (ah les pantalons de grossesse...).
Bref, le seul moment où je prends du temps pour moi, c'est une fois par semaine quand je me lave les cheveux, j'en profite pour faire un masque pour cheveux et un gommage du visage et du corps. Soit une durée totale d'environ 10min, en me dépêchant parce que je suis à la bourre pour lever ma miss !

3) courir après la propreté et le rangement
J'ai toujours l'impression que ma maison est sale, que j'ai du rangement en retard, du nettoyage à faire, et je le fais systématiquement une fois acculée au mur, genre quand des amis viennent à la maison, ou que les chaussettes de ma miss commencent à devenir grises quand elle marche sans "saussu".
Pour ne citer qu'un exemple ô combien représentatif, nous n'avons toujours pas échangé dans notre armoires les habits d'été pour les habits d'hiver. Mi janvier donc. La honte. Et le bordel dans l'armoire.

Se lancer un défi
Après avoir noté ça sur une feuille, un peu en vrac, je me suis laissée un peu de temps pour organiser mes idées, et classer mes besoins.
Finalement, ils sont assez simples : j'ai besoin de temps pour moi d'un côté, et de l'autre, j'ai besoin de m'organiser au niveau du ménage/rangement.
Une fois dit comme ça, il ne me reste plus qu'à trouver une femme de ménage solution !
Ma solution, encore à l'état de prototype, de test avant crash, c'est de me lancer un challenge, semaine après semaine : 7 petites victoires pour les 7 jours de la semaine, chaque défi durant au minimum 1/2h.

Mes petites victoires de la semaine
1) Me reposer : méditer, me relaxer, pratiquer l'auto-hypnose
2) Ranger : trier les choses qui traînent depuis des plombes sur le buffet, dans l'entrée, planqués dans des meubles... bref, ranger, trier, sans s'empêcher de jeter l'inutile.
3) Ecrire : sur mon blog, sur mon journal, n'importe où pourvu que ça me vide l'esprit !
4) Nettoyer : prendre une éponge, du produit nettoyant, et mon courage à 2 mains, et récurer un endroit que j'aurais dû faire depuis longtemps (l'intérieur de mon frigo, l'intérieur de mes placards de cuisine...)
5) Prendre l'air, sortir faire une balade quelque part, seule et tranquille, le nez en l'air et l'oeil aux aguets. Juste pour flâner et penser à autre chose (c'est pas maintenant que je vais me lancer dans un petit footing, mais c'est l'idée !)
6) Trier, jeter, faire de la place : les habits que je ne remettrai plus jamais, les babioles que je ne peux plus voir en peinture, les médicaments périmés, les ustensiles de cuisine que je n'utilise pas... J'ai de quoi faire !
7) Créer : du dessin, de la peinture, du collage, du scrapbooking, de la couture, n'importe quoi mais qui défoule mon esprit et occupe mes mains.

Et je rajoute une dernière chose : arrêter de râler et voir les bons côtés de ma vie...

Rendez-vous dans une semaine pour voir si je suis arrivée au bout de mes petites victoires !

Et vous, vous avez des astuces pour prendre la vie du bon côté et vous dégager du temps libre ? 
Je suis preneuse de tout : conseil, idée, bonnes lectures sur le sujet...

En attendant, je vous laisse, j'ai un cadre photo à peindre ! ;-)

11 janv. 2016

Jamais contente [1] - le constat


C'est peut-être la faute de l'hiver, du l'humidité, de la nuit qui tombe (presque) en plein milieu de la journée, des hormones de grossesse... ou plus simplement de ma faute à moi, mais en ce moment, je ne fais que râler (et avoir des contractions, peut-être que les 2 sont liés, à méditer !).

Je vois la vie en négatif
... je râle sans cesse contre les autres, je m'apitoie sur moi-même, je me "victimise". Et plus le temps passe, plus je me rends compte que tout ça empire, que je deviens le côté Joker de moi-même. 
Bref, je suis chiante !

Le point positif dans tout ça, c'est que j'en ai pris conscience. 
A côtoyer une collègue qui est à peu près du même acabit que moi (et avec laquelle je suis dans la compétition de celle qui va râler le plus fort), je me suis dit un jour "purée, elle s'écoute des fois ? Elle se rend compte de ce qu'elle dit ?". 
En l'occurrence, elle était en train de se plaindre de sa belle-mère qui vient dormir le mardi soir chez elle pour garder son bébé le mercredi (et donc éviter de payer la crèche à plein temps), et en profite pour faire son repassage (mais mal) et le repas du mardi soir (mais y'a du laisser aller, c'est rosbif au lieu de blanquette de veau). 
En l'écoutant, je me suis rendue compte que :
1) elle était vraiment ingrate pour sa belle-mère
2) j'avais de moins en moins envie de discuter avec elle, vu que c'était à chaque fois pour l'entendre se plaindre de sa vie
3) j'étais du même niveau sur certains points (mais pas belle-maman, je l'aime bien, ma BM, moi !)
4) et que par conséquent, les gens devaient en avoir marre eux-aussi de m'entendre râler.

Et puis en déroulant le fil, je me suis aperçue que je voyais ma vie en noir depuis bien longtemps. Que je n'étais jamais satisfaite de l'instant présent. Que je vivais par rapport à des regrets de ma vie passée et aux espoirs de ma vie future. 
Et qu'au final, je n'en profite jamais.

J'ai fait mon introspection
Quand j'étais à Limoges, je me plaignais que chéri était loin. 
Quand je l'ai rejoint en Belgique, je désespérais de trouver un emploi
Quand j'ai trouvé un emploi à Lyon, je pestais contre l'ambiance pourrie et ma chambre d'étudiante. 
Quand chéri m'a rejoint, j'ai eu la nostalgie de Bruxelles et je détestais Lyon. 
Et maintenant que nous sommes mutés en Belgique tous les deux, je ne rêve que d'une chose : rentrer vivre en France...
Bref, je suis hyper chiante !

Je n'ai pas l'habitude de prendre de bonnes résolutions pour le nouvel an
... mais là maintenant tout de suite, j'ai envie de changer. J'ai besoin de changer. De me prendre en main, de prendre ma vie en main et de la regarder d'un autre point de vue, le côté positif :
- chéri et moi avons tous les 2 un boulot non précaire, qui nous permet de vivre sans sacrifices,
- on a une petite chérie d'amour mignonne comme un coeur et on attend un petit garçon pour compléter l'équipe,
- on a des projets d'avenir communs...

Je sais que je ne vais pas changer du tout au tout / du jour au lendemain / d'un coup de baguette magique, que le processus va prendre du temps et se faire petit à petit, mais j'ai vraiment envie de (re)devenir une personne qui se contente de ce qu'elle a dans sa vie et qui en est heureuse. A l'instant présent.

J'en suis venue à l'idée de me lancer un challenge. 
J'ai beaucoup réfléchi ces derniers jours à ce qui me manquait ou me frustrait dans ma vie actuelle.
J'ai noté tout ça dans un cahier, et cherché les solutions que je pouvais mettre en place pour y remédier. 
Il s'agit de petites choses que je peux faire sur une semaine, en prenant disons 1/2h par jour, sans sacrifier de mon temps pour ma famille, ni de mon temps de sommeil.
J'ai appelé ça le défi des petites victoires.