Mon défi "zéro déchet" de la semaine

Me passer de ma voiture pendant une semaine : j'ai réussi !

Mes chers déchets

Comment j'ai commencé l'aventure du zéro déchet...

Vers le minimalisme

Carnet de bord d'une acheteuse repentie

Nos livres coups de coeur de juillet

On y parle abeille, jungle, conte de fée, valise et blaireau maniaque !

Notre table lumineuse

Ma participation (et les vôtres !) au RDV Montessori at home sur le thème de la lumière

16 nov. 2015

Et continuer. Toujours.


Toujours plus. Toujours plus vite. Courir, courir, courir sans jamais s'arrêter, se poser, mettre en pause sa vie.

Tous les lundis, une nouvelle semaine qui commence, une nouvelle liste de choses à faire, la "to do list", toujours les mêmes choses que l'on n'a pas le temps de faire, et puis les choses qu'on rajoute au fur et à mesure du temps : ranger ci, nettoyer ça, vider ci et remplir ça, ordonnancer l'ensemble et optimiser le tout et son temps.

Le temps. Celui qui passe, à toute vitesse, sans vous laisser un seul répit ; votre liste, il la grignote, il s'en délecte, se nourrit des nouveaux points rajoutés sans fin.


En fin de semaine, enfin, deux jours, 48h rien que pour nous, pour moi, pour s'occuper de ma petite miss chérie. Oui mais la liste ? La liste qui grossit, grandit à vue d'oeil, se déforme comme un ballon trop gonflé, s'apprête à exploser. 
La miss jouera seule, s'occupera aussi bien sans sa mère qui s'attaque à la liste avant que cette dernière ne la dévore.

Les repas, sans cesse ils reviennent, comme des chiens enragés qui attaquent sans fin. Manger sainement. Manger proprement. Préparer, éplucher, découper, cuire, rôtir, tout cela prend du temps, ce temps qui se moque de votre lenteur.
Le rangement. Quel rangement ? Celui sur la liste. Je l'oublie une semaine deux semaines trois semaines puis je craque, je range, je nettoie, j'époussette, je gratte, je récure, avec le plaisir de prendre le dessus. Le dessus sur mon temps, sur ma liste, barrer la chose, les choses, tout barrer, tout finir, un éternel recommencement.

Et ma miss ? Elle joue seule en attendant. Sa cabane en carton ? Un mois qu'elle attend patiemment que je la découpe, et la monte. Sa peinture au doigt, j'en parle même pas. Les activités originales ? Ca prend du temps, ce temps que je n'ai pas...

Et ma grossesse ? Pas le temps d'en profiter. Et puis profiter de quoi d'abord ? Pas le temps de parler à bébé, de lui donner de petits coups en réponse aux siens, de préparer sa venue ; de discuter de lui tout simplement.

Et la fatigue dans tout ça ? Un mois que je fatigue pour de bon, 15 jours que je me traîne la crève, celle qui a des hauts et des bas, qui vient et puis s'en va sans se lasser, sans abandonner la partie. 
Et depuis hier, une bonne grosse sinusite qui me cloue au lit, sans pouvoir me reposer tellement j'ai les sinus bouchés, la gorge qui siffle, un mal de tête persistant... A en pleurer.

Des cernes sous les yeux jusqu'en bas du visage, des traits pales.
Et le médecin, pressé par le temps lui aussi sans doute : "Et vous n'auriez pas 2 ou 3 jours de congés à prendre ?"

Des jours à prendre non, je n'en ai pas. J'ai tout pris, on ne m'a rien rendu. Par contre, j'aurais juste aimé qu'il m'en donne, lui, qu'il me l'offre, ce temps que je n'ai plus ; allez soyons fou une semaine... 
Du temps perdu, du temps inutile, du temps non-productif. Du temps pour moi, rien que pour moi, où je soufflerais fort sur ma liste pour qu'elle s'envole au vent d'automne. 

Du temps où j'aurais le temps... de ne RIEN faire.


12 nov. 2015

Mon bac sensoriel d'automne [Activité Montessori]

J'adore l'automne que l'on a cette année. Marcher en soulevant des brassées de feuilles mortes, les entendre craquer sous les pieds, sentir leur odeur, me donne envie de les lancer en l'air sur les passants en une grande bataille de feuilles !

Sur le trajet pour aller à mon travail, je longe un parc avec plusieurs essences d'arbres. Autant vous dire que je ne me prive pas de m'arrêter à chaque fois pour une petite récolte de feuilles. 
J'imagine que ça doit bien faire rire mes collègues, de me voir arriver avec les poches remplies de feuilles, les étaler par terre pour les faire sécher, ou les ranger à plat sous des dossiers bien lourds pour qu'elles s'aplatissent.

Quoi qu'il en soit, avec toutes ces feuilles mortes + quelques autres ingrédients, j'ai pu créer un petit bac sensoriel d'automne pour ma miss :


J'y ai mis notamment :
- des feuilles, des feuilles et encore des feuilles ! Des grandes, des petites, des vertes, des jaunes, des rouges, toutes celles que j'ai pu trouver.
- des marrons
- des noix
- des pommes de pin
- une grande cuillère en bois
- quelques écorces de pin

Réaction de ma miss :
J'ai été un peu déçue car elle a peu joué avec les feuilles au final (snif). Elle a bien aimé faire tourner les feuilles de gingko en les attrapant avec la tige, mais s'est surtout amusée à chercher ses marrons et ses noix (faisant voler les feuilles au passage - Rambo, sors de ce corps !), pour les mettre dans un gobelet et les touiller !


Du coup, j'ai rapidement rangé le bac, je pense le ressortir dans 2 ou 3 semaines pour voir si elle s'y intéresse un peu plus (et grâce à notre promenade en forêt, je pourrai le compléter avec des fougères, du bois... et pourquoi pas de l'herbe fraiche coupée), puis je changerai les éléments pour quelque chose de plus hivernal !

Et vous, fan de bacs sensoriels ? Vous en faites / avez fait récemment ?

EDIT : j'ai ressorti le bac 1 semaine après, et la miss a joué différemment. Elle a plus touché les feuilles et s'est bien amusé à les froisser dans sa main et en faire de petits morceaux !

Age de ma miss au moment de l'activité : 18 mois
Dimension du bac : L 54cm x l 38cm x h 18cm

Retrouvez notre bac d'hiver ici  et notre bac sensoriel de base ici !

10 nov. 2015

Manuel d'utilisation de notre miss à l'usage de ses grands-parents

Chère grand-mère, cher grand-père,

Vous vous apprêtez à prendre possession d'une Joli-coeur, modèle blond aux yeux bleus, millésime avril 2014, ci-après dénommée JC14.



Pour garantir son bon fonctionnement, nous vous conseillons de recharger les batteries de votre JC14 2 fois par 24h : une recharge longue entre 20h30 et 8h30 et une recharge semi-rapide entre 13h et 16h. 
Vous repèrerez rapidement que votre JC14 est entièrement rechargée à la lumière s'allumant et s'éteignant à intervalles réguliers dans sa chambre et au bruit d'interrupteur associé (tic-tac-tic-tac) - la JC14 ayant accès depuis son lit à la lumière de sa chambre.

Vous n'oublierez pas de l'alimenter à heure régulière de 2 biberons le matin et en fin de journée, 2 repas le midi et à 19h30 et un goûter à 16h, sous peine de récriminations sonores. 
La JC14 est à alimenter systématiquement après recharge de ses batteries, mais également lorsque vous constatez que :
- la JC14 se suspend à sa chaise haute,
- la JC14 grimpe sur sa chaise Stokke,
- la JC14 ouvre le placard à biscuits et se sert sans vergogne,
- la JC14 dévore son poing, sa pâte à modeler, ses jouets, votre veste, votre livre...


Une fois rechargée et alimentée, votre JC14 a une autonomie d'environ 3h non stop. Durant ce temps, vous aurez certainement du mal à suivre votre JC14. Ceci est normal, vous devriez vous y habituer (ou pas) au bout de quelques heures.
Votre JC est alors capable de :
- nourrir son zèbre, sa poupée, son mouton,
- laver sa poupée, l'essuyer,
- peindre avec ses mains et ses pieds,
- nourrir son zèbre, sa poupée, son mouton,
- créer des figurines à base de pâte à modeler et de paille,
- sortir tous ses jouets de leur boîte,
- nourrir son zèbre, sa poupée, son mouton,
- faire rouler sa voiture avec le bruit correspondant,
- vous faire nourrir son zèbre, sa poupée, son mouton,
- faire 10 fois le tour de la table basse,
- lire tous ses livres en 30s chrono, après avoir grimpé sur le canapé et s'être assise à côté de vous,
- vous faire tourner en bourrique avec son zèbre, sa poupée et son mouton,
- faire tchou-tchou avec son train,
- courir dans la maison en regardant partout sauf où elle met les pieds,
- transvaser ses marrons d'un contenant à un autre,

- faire du jardinage à l'extérieur (comprendre déplacer des mottes de terre, arracher des brins d'herbe, ou cueillir des pâquerettes - une lessive de l'ensemble de la tenue de la JC14 sera nécessaire après toute activité extérieure),
- nourrir son zèbre, sa poupée, son mouton,
- lancer le robot aspirateur et s'enfuir en courant lorsqu'il se met en route,
- vous ramener vos chaussures et vous les mettre au pied...
D'autres fonctions cachées ne sont pas mentionnées ici, nous vous laissons le plaisir de les découvrir par vous-mêmes.



Toutes les 3-4h environ, il vous faudra changer le sac d'aspirateur la couche de votre JC14. De plus, une à deux fois par jour, votre JC14 émettra des substances noires et odorantes, qu'il vous faudra prendre en charge rapidement, sous peine de débordement de la couche. Afin de repérer efficacement cette situation, vous pourrez compter sur les indices suivants :
- un PRRRROUUUUUUUT bruyant et raffiné,
- une odeur délicate de rose,
- une JC14 qui s'enfuit en courant et en rigolant puis qui se met à chouiner une fois dans vos bras,
- une JC qui va spontanément dans la salle de bain dès que vous lui dites "viens, on va changer la couche".

Votre JC14 peut à l'occasion émettre des sons. En voici un rapide guide vous permettant de la décrypter :
- co = encore. Peut être un faux ami, la JC14 aimant particulièrement répéter "co" même lorsqu'elle n'en veut plus.
- chauchu = chaussure, chausson, pantoufle et chaussette. Votre JC14 ayant un grand sens de l'accessoirisation, elle ne supportera pas que vos chaussures ne soient pas à vos pieds, ainsi que les siennes par la même occasion (ou les vôtres à ses pieds si elles sont à son goût)
- cheucheu = couche
- caca = caca. Attention, ne signifie pas que votre JC14 a fait caca. Votre JC14 aime particulièrement répéter caca lorsque vous lui demandez si elle a fait caca,
- mama ou mamon = maman. Ou papa...
- papa = papa. Ou maman.
Attention, à ne pas confondre avec :
- popa = Popy (le magazine pour bébé), et par extension tous ses livres.
D'autres sons peuvent être émis à l'occasion par la JC14, voire un véritable monologue. N'hésitez pas à compléter cette notice si vous arrivez à les décrypter.

Nous vous remercions de votre confiance et vous souhaitons bon courage pour ces quelques jours.

PS : si vous nous cherchez, nous sommes au cinéma, au restaurant, en promenade en amoureux...

9 nov. 2015

Le St Graal de la châtaigne !



Il y a quelques jours déjà, mes parents m'envoyaient une photo de leur récolte dominicale : des cèpes, des girolles et... 
... des châtaignes. 

Des châtaignes ! "Déjà ?!" Que je leur dis. Puis je réalise que mine de rien vas y que j't'embrouille on est déjà en octobre et déjà en automne. Avec le temps clément que l'on a eu depuis ces derniers mois, mes fleurs sont en bouton et j'ai du mal à réaliser que le temps passe. Et que c'est la saison d'aller marcher en forêt, sentir les odeurs de terre humide, écouter les feuilles mortes craquer sous les pieds et lorgner dans tous les coins à la recherche de châtaignes ! 

 La semaine dernière, j'ai vainement demandé à mes collègues s'ils avaient la moindre idée d'où diantre il pouvait y avoir des châtaigniers dans le coin. Florilège des meilleures réponses que j'ai eues : 
- en ville y'a des arbres avec des bogues. Ça doit bien être des châtaigniers, non ? Ou alors des marronniers, je sais pas trop la différence. 
Euh ? En ville, c'est plutôt des marronniers d'Inde... Et la principale différence, c'est qu'ils ne se mangent pas, hum hum ! 

- des châtaignes ? Le seul endroit où j'en vois, c'est quand j'en prends en cornets. 
Mmhhh, merci pour l'info ! 

Bref, le seul moyen que j'ai trouvé pour savoir où je pouvais trouver des châtaignes, c'est de regarder sur Google Street les routes au bord de forêts près de chez moi ! Et vous savez quoi ? Bin ça a marché nickel chrome ! 

Dimanche nous étions à l'endroit même où j'avais eu l'impression de voir un châtaignier et bingo ! Le châtaignier était là ! Ses châtaignes étaient minuscules et toute piquées mais en se promenant aux alentours dans la forêt, on en a trouvé plein d'autres. Et même 2 beaux pieds de mouton qui étaient bien seuls dans la poêle pour le dîner mais qui étaient malgré tout fameux ! Et comme je suis sympa, je partage ma recette très très compliquée pour cuire les châtaignes au four : 

Pour des châtaignes pas trop grosses : 
- Écorner un bout de la coque de chaque châtaigne pour qu'elle n'explose pas dans le four 
- les mettre sur la plaque du four 
- enfourner la plaque à four chaud - 230•C pendant pile 30min 
- dévorer bien chaud avec une salade pour moi / du pain-beurre pour chéri !

5 nov. 2015

Déjà arrivée à la moitié de ma grossesse... (22 SA)

J'en reviens pas, le temps file à une vitesse impressionnante. Déjà la moitié de ma grossesse ! J'ai du mal à m'y faire, il me semble que pour la miss, ma grossesse avait été longue, longue, longue...
Et là, je claque des doigts, et hop, une bonne partie de passée ! Je crois que je vais éviter de claquer des doigts une nouvelle fois, car je vais me retrouver avec un bambin déjà né !!

En tout cas, depuis mon dernier article au sujet de la grossesse, j'ai l'impression d'être plus calme, moins énervée, plus posée. Je ne sais pas si c'est dû à mon volume qui a augmenté de façon considérable depuis quelques semaines... Je me sens plus lourde, moins rapide, plus lente à tout faire... plus longue à m'énerver également ?



Allez zou, petite liste rapide des symptômes de cette semaine déjà écoulée :

Prise de poids : +3kg
Si seulement je n'avais pris que 3kg... Piouf, j'en suis à +5 là, et encore, heureusement que j'avais perdu un peu de poids au premier trimestre !

Mamelons assombris et grossissement des seins
J'ai pas spécialement remarqué que j'étais bronzée du mamelon, mais par contre, mes seins ont grossi, ça c'est sûr ! J'ai dû abandonner mes soutien-gorge habituels au profit du super soutif de la mort qui tue (et qui tue aussi la libido de chéri humhum)

Tendance à oublier les choses
Je sais pas si c'est pire que d'habitude ou pas. De toute façon, de base j'ai tendance à oublier des choses, particulièrement celles qui ne m'intéressent pas. Façon de trier, sans doute... Mais du coup, au boulot, mon boss passe son temps à me répéter "t'as fait ci ? T'as pas fait ça ? N'oublie pas d'appeler untel et de faire tel truc..." Pfff, la loose totale...
Je suis plus que jamais la reine du post-it !

Cheveux plus brillants et épais
Mes cheveux sont moches et tout secs. Point à la ligne.
Mais ils poussent à une vitesse grand V (un peu comme file le temps de ma grossesse en fait !). Je commence à comprendre comment j'ai fait pour avoir de si longs cheveux à la fin de ma 1ère grossesse !!

Nombril qui chatouille
Ha oui, truc de fou ! Je passe mon temps à me gratouiller le nombril !
Du coup, comme j'ai l'impression qu'il me tire, je me suis remise à me crémer le ventre. Comme pour ma précédente grossesse, j'utilise les beurres végétaux d'amande et d'avocat, j'en avais d'ailleurs fait un article ici. C'est beau c'est bon c'est bio, j'adore ces 2 beurres, en particulier celui à l'avocat, il est tellement agréable à appliquer...

Et sinon ?
J'ai toujours mal au dos en fin de journée, rien ne change.
Je sens que j'ai déjà des contractions, mais ça n'a pas l'air d'inquiéter le gynéco... Cool pour lui, pas cool pour moi (je m'voyais déjà en haut de l'affiche arrêt maladie !).
Et bébé décide de danser la samba à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, ça remue-ménage dans mon ventre, j'vous explique même pas !
Ah oui, dernière chose (et pas des moindres), j'ai passé mon écho morpho ! Zis iz eu boï ! Un zizi, quoi ! Choix du roi toussa toussa ! On est tout content, surtout chéri qui s'imagine déjà en train de jouer au foot avec son fiston (lequel s'entraîne déjà in utero d'ailleurs)...

La preuve du "boy" !

4 nov. 2015

Les dangers de la forêt : les tiques

Les tiques. J'ai toujours cru que c'était une légende urbaine rurale, pratiquée par les parents pour empêcher les enfants de se rouler dans l'herbe ou dans les feuilles mortes (ô bonheur d'automne !). D'ailleurs, je n'en avais vu que sur mon chien, ces grosses boules avec leurs petites pattes atrophiées que mon père écrasait sous son pied après les avoir enlevées de sa peau à l'aide d'un gros tire-tique vert. 



Mais cette année, je ne sais pas si c'est l'air de la Belgique ou l'air tout court (une collègue originaire du nord de la France me dit que chez ses parents, elle en chopait absolument tous les ans, stupeur, horreur !), mais sur les 2 fois où nous nous sommes promenés en forêt, les 2 fois notre miss a chopé des tiques. Pas des grosses tiques, certes mais de toutes petites bêtes qui passent facilement inaperçues, de moins de 1mm de long. 

La première fois en WE avec des amis au coeur de la campagne namuroise, nous avions fait plusieurs promenades en forêt. Et en fin de WE, notre amie remarque une tique dans le cou de la miss... Ni une ni deux, on file chez le médecin, qui nous l'enlève avec la pince à épiler d'un kit de points de suture. Il nous dit qu'il faut bien l'enlever en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (comme si on dévissait une vis) et bien désinfecter. Dans la mesure où elle est enlevée moins de 24h après s'être accrochée, il n'y a que peu de danger de transmission de maladie de Lyme. Donc pas d'antibio de base. À surveiller néanmoins si jamais la zone rougit quelques semaines après avoir enlevée la tique. 

Dimanche soir, rebelote, après une balade en forêt pour ramasser des châtaignes. Notre miss avait deux minuscules tiques sur les cuisses. Et moi aussi ! Chéri nous les a enlevées avec une pince à épiler désinfectée (il est trop fort mon chéri pour les travaux de précision !), mais j'espère quand même ne pas en avoir loupé une sur ma miss ou sur moi (dans les cheveux notamment)...

Je crois que je vais désormais devenir le grand méchant loup parent qui interdit à ses gosses le bonheur de se rouler par terre ! 
Bon ok, dans le cas de la miss, elle le fait pas exprès, elle est encore vacillante sur ses petites gambettes de bébé et se prend tous les bouts de bois qui traînent au sol cachés sous les feuilles !

2 nov. 2015

Décos d'Halloween avec ma miss, 18 mois


Oui je sais, je suis en retard. Halloween c'est passé, c'est dépassé, c'est fini... 

Mais (car il y a toujours un mais), les 2 bonnes nouvelles, dans tout ça, c'est que :
1) Noël est dans moins de 2 mois, mes bonnes dames ! Et vu la simplicité de cette activité, et le succès qu'elle a eue auprès de ma Miss, je compte bien faire une ré-édition spéciale Noël !
2) Halloween revient tous les ans, donc ça peut être une activité préméditée très trèèèèès longtemps à l'avance pour l'an prochain...

Pour cette activité hyper supra simplisme, il vous faut :
- un bébé de 18 mois environ (je pense que ça marche même avec un bambin) 
- des pochettes en plastique de toutes les couleurs volées à votre bureau achetées au supermarché du coin

- de l'eau (on a utilisé un brumisateur mais c'était trop dur à manipuler pour notre miss, je songe pour la prochaine fois à lui proposer plutôt une éponge mouillée)
- un crayon, des ciseaux
- ne pas avoir nettoyé ses vitres la veille de préférence (ou ne pas être maniaque)
Et... c'est tout !

Je ne sais même pas si c'est la peine de vous faire un dessin tellement c'est simple. Il suffit de chercher des modèles de décors sur internet, puis les dessiner sur la feuille de plastique. Si votre enfant est assez grand, il peut les découper lui-même. Moi j'ai fait ça en douce en regardant la TV quand la Miss était couchée.
Si le coeur vous en dit, vous pouvez décorer le plastique à l'aide de stylos indélébiles volés au boulot achetés au supermarché du coin.

Et ensuite, vous mettez un peu d'eau d'un côté du plastique, et vous admirez la chair de votre chair coller les décorations sur les vitres puis les décoller, venir vous les donner en faisant "co ?" (traduction bébé - français = "encore"), attendre que vous pshittiez un peu d'eau dessus, repartir le coller, en décoller un autre, revenir en faisant "co ?", etc, etc. 


Durée de l'activité de collage sur vitre : une vingtaine de minutes, mais qui se réitère tous les jours depuis que les décorations sont collées sur les vitres
Durée de préparation de l'activité : j'ai bien dû mettre une petite heure pour découper mes modèles, mais j'en ai fait plein et tous différents. Avec 2 ou 3 modèles, ça irait plus vite.
Durée de nettoyage de l'activité : prévoir de laver ses vitres après si vous êtes un peu maniaques !
Age de la Miss : 18 mois