Les looks de la Miss #1

Une nouvelle rubrique avec nos coups de coeur modesques !

Introduction aux sons

Je commence d'ores et déjà à appliquer les conseils de Céline Alvarez en ce qui concerne l'écriture !

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

Ce que j'ai pensé des Lois Naturelles de l'Enfant et ce que je compte appliquer au quotidien

Nos livres de gommettes et d'autocollants

Ma sélection de 18 mois à 3 ans (voire plus...)

Ma pâte à modeler comestible et naturelle

Hyper simple à faire... et toujours efficace pour occuper ses enfants ! Que demande le peuple ?!

23 sept. 2015

Ma grossesse : semaine 14 (16 SA)*

Quand j'ai annoncé ma grossesse à ma meilleure amie (donc environ 3s après avoir fait pipi sur le test) (j'exagère, je crois que j'ai attendu le soir quand même ! E puis j'avais un chéri qui voulait savoir AVANT la meilleure amie !!), elle m'a refilé un tuyau : les vidéos de grossesse semaine après semaine d'Henry-Anne sur Doctissimo. 
Une excellente idée, j'attends avec impatience les mercredis pour ouvrir mon appli et découvrir la nouvelle vidéo de la semaine !
Du coup, je me suis dit que ça me plairait bien de vous faire ici une petit récap de ma grossesse toutes  les semaines (mais pas en vidéo, sinon vous l'aurez dans 10 ans !!) et des symptômes que je suis sensée ressentir.

Alors, pour la semaine 14 (16 SA), voici les choses sympa ou pas que je peux avoir...


Au revoir au revoir président les nausées...
On ne peut pas vraiment dire que j'ai eu des nausées jusqu'à en vomir pendant cette grossesse mais par contre, j'ai eu beaucoup moins d'appétit ces 3 premiers mois.
J'étais dégoûtée d'un rien, ou alors j'avais faim puis une fois devant mon assiette je n'avais pas envie de manger... 
Bref, avec tout ça, j'ai (presque) retrouvé la ligne de mes 20 ans ! Depuis quelques jours, voire semaines, ça va mieux, même si la viande me dégoûte toujours un peu (une fille, je vous dis, ça va être une fille !) 

14 semaines, et ça repart !
C'est sûr que depuis 2 semaines et demi, ça va beaucoup mieux niveau fatigue. Et pour cause : je suis en vacances ! Cela dit, on se couche pas trop tard (à 21h30 je fais une première sieste sur le canap, puis quand je me réveille en sursaut à 22h-22h30, je file au lit... Jusqu'à 9h30-10h ! Pas sûre que je serai autant en forme avec la reprise du boulot la semaine prochaine. Snif. 

Qu'est-ce qui se cache sous le nombril ?
Avec la perte de poids, mon bidou reste bien discret. 
Mais je constate que depuis que j'ai arrêté le travail, il est bien sorti. Était-ce psychologique ? Mystère mystère... 

Constipée, constipée, est-ce que j'ai une tête de constipée ?
Bah en fait, un peu. De temps en temps. 
Moi qui suis d'habitude réglée comme une horloge du derrière, je déteste ça. Alors je mange plein de fruits comme du melon, des prunes. Mais pas trop, parce que sinon je me réveille avec un mal de ventre affreux en pleine nuit... 

Quand ça remonte...
Les remontées acides, pas vu pas pris pour l'instant. Je n'en ai pas eu du tout pour ma première grossesse mais le médecin m'avait prescrit une dose de cheval de Gaviscon (pas encore périmé mais fallait se dépêcher de tomber enceinte pour pouvoir avoir une chance de l'utiliser !!) donc j'ai de quoi les voir venir. 

Et à part ça... 
Tout va bien, madame la marquise ! A part que depuis que l'on est chez mes parents, mon allergie au chat repart de plus belle et avec une violence de folie. Ces jours-ci, il fait beau, donc je vis dehors et ça va à peu près, mais le soir quand on dîne dans la maison, je passe mon temps à me moucher, c'est affreux.


* cet article a été écrit il y a 2 semaines (oui je sais, je ne suis pas très en avance dans mes publications !)

7 sept. 2015

Enfants rapprochés en âge = poule pondeuse ?

Il y a quelques semaines, une collègue et moi avons rencontré l'une de nos connaissances communes. Laquelle nous a fièrement annoncé qu'elle était enceinte (et en même temps, on ne voyait que ça, son petit bidou de femme enceinte !).

Ou devrais-je plutôt dire : encore enceinte...

C'est à peu près la première chose que m'a dite ma collègue quand on a quitté notre connaissance commune. "mais comment ça, elle est encore enceinte ?"...
Le tout suivi d'un rapide calcul pour connaître l'âge du capitaine l'écart d'âge qu'auront ses 2 enfants. Qui sera de moins de 2 ans. Allez, 22 mois si je veux être hyper précise.

Moins de 2 ans ??? Mais c'est quand même pas beaucoup ça. Et de conclure : "oh mais de toute façon, c'est une poule pondeuse, cette fille-là".


Certes, c'est vrai que j'ai peu d'ami(e)s dont les enfants ont moins de 3 ans d'écart.
Ce que je peux tout à fait comprendre, car c'est quand même plus simple quand l'aîné est capable de marcher, d'aller au pot, de se faire comprendre, bref, d'être un minimum autonome.
Et surtout quand il va à l'école ! Parce que la crèche pour 1 petiot, c'est cher, mais la crèche pour deux loupiots, ça vaut même plus de coup de se casser le c*l à aller bosser !

Mais bon, jusqu'à aller dire que si tu as 2 enfants rapprochés (et encore 22 mois, ce n'est pas non plus hyper rapprochés quand même, que diable !) tu es une poule pondeuse, y'a un pas, non ? Et même 4 ou 5 d'ailleurs ! Ou alors ce ne sont plus des pas d'hommes, mais des pas de géants !

Enfin, sa remarque m'a fait quand même un peu sourire, car je me suis imaginé la tête qu'elle ferait quand je lui dirais, dans quelques semaines...

... que moi aussi je suis une future poule pondeuse !

Et oui, un numérobis est prévu chez nous pour début mars 2016, soit 23 mois d'écart avec Mini-miss !

Champagne ! (bon, ok c'est de la bière - on est en Belgique ou on ne l'est pas !)