Mon défi "zéro déchet" de la semaine

Me passer de ma voiture pendant une semaine : j'ai réussi !

Mes chers déchets

Comment j'ai commencé l'aventure du zéro déchet...

Vers le minimalisme

Carnet de bord d'une acheteuse repentie

Nos livres coups de coeur de juillet

On y parle abeille, jungle, conte de fée, valise et blaireau maniaque !

Notre table lumineuse

Ma participation (et les vôtres !) au RDV Montessori at home sur le thème de la lumière

30 janv. 2015

9 mois et 1/2, seulement 1 dent, ne parle pas, ne marche pas...

... mais qu'est-ce qu'elle fabrique quand même cette gosse ?

C'est fou ça, tout le monde me dit que quand ils commencent à ramper, ils ne progressent pas en parole, et quand ils parlent alors ils ne font pas leurs dents... 

Mais la mienne, elle ne fait RIEN !

Genre une dent en 9 mois, c'est le minimum syndical, quand même... [elle descend de la gencive à cheval, elle descend de la gencive à cheval... ]

Je parle même pas de mes efforts démesurés pour la faire causer, autre que ses sempiternels babababa, brrrrhhhh, papapapapa. "Oui ma chérie, papa est parti travailler, c'est moi qui te garde, oui moi : ma-man, ma-ma-ma-ma-man" Réponse : "babababa" = cause toujours tu m'intéresses.

Mais le pire, c'est quand même quand j'essaie de l'inciter à ramper. Ou à se mettre debout, en positionnant stratégiquement quelque chose pouvant l'intéresser sur la table basse (aka mon téléphone portable). 
Rien à faire. 
Echec total. 
Mamzelle Cacahuète préfère se tortiller comme un vers de terre en tirant sur ses bras et en traînant les pattes arrières, anhélant comme pas permis, plutôt que de daigner avancer d'une manière un tant soi peu esthétique. [grosse feignante, va !]
J'ai réussi à la mettre debout hier, agrippée sur la table basse (qu'est ce qu'elle ferait pas pour tripoter mon téléphone) mais le temps que je prenne une photo et que je l'envoie à la terre entière, cette mal dégourdie avait réussi à se prendre les pieds dans elle-même et à tomber en arrière toute (je vous rassure, il n'y a pas eu maltraitance de mon tapis, il n'a pas senti le choc paraît-il) (en revanche, moi j'ai bien senti entendu hurler dans mon oreille pendant 10min) [oups]
Quand j'ai retenté le coup quelque temps plus tard ma photo d'avant étant flou, elle a commencé direct à pleurer debout, les jambes écartées, les doigts ventousés au bois... [c'est pas gagné d'avance, ct'affaire-là]

Et oui, elle s'est en plus pris le boulier en tombant...
J'essaie de me rassurer comme je peux...

...en me disant qu'elle est super forte en attrapage de merdouille avec ses doigts (aka les miettes par terre, la poussière par terre, les cheveux de maman devinez-où ? et oui par terre).

Mais bon, en attendant, je scrute tous les micro-progrès qu'elle fait ("mais c'est bien sûr, bababa, c'était la baleine de ton bain, que tu voulais dire, ma chérie"), je bouquine les livres, les blogs en me tortillant d'inquiétude (ou presque) sur les âges et les progrès associés.

Car finalement, c'est quand elle marchera et qu'elle parlera que je regretterai le bon vieux temps où j'étais tranquille j'étais peinard !

26 janv. 2015

Déo 100% naturel et 300% efficace [article non sponsorisé]

Avant ma grossesse, j'utilisais un bon vieux déodorant tout pourri que j'avais depuis des plombes. Un truc plein de produits chimiques et qui sentait bon le pétrole la vanille. 

Puis quand je suis tombée enceinte, j'ai commencé à traquer les produits chimiques et à les réduire drastiquement au fur et à mesure du temps. Donc exit le déo. 

En même temps, vu que je restais avachie dans mon canap, niveau transpi, ça allait, même sans déo. 

En plus j'avais lu à droite à gauche que c'était bien que le bébé sente la vraie odeur de sa maman... monde bisounours, paillettes et petits coeurs.

Sauf que. 

Après l'accouchement, je me suis mise à sentir le vieux clodo du dessous du bras, sans que je puisse vraiment me l'expliquer. Les hormones sans doute (elles ont toujours bon dos, ces hormones !). 

Bref, il fallait trouver une solution, et vite, avant que Mamzelle K'Ouète refuse de rester à côté de moi !! Et cette solution, je l'ai trouvé sous la forme d'un déo... aux cristaux d'alun.



La Pierre d'Alun, la pierre magique du dessous du bras !

La présentation est similaire à un déo bille classique.
Sauf que quand on l'ouvre, on trouve au lieu d'une bille, un batonnet translucide. C'est la pierre d'alun.
A l'utilisation, il faut juste humidifier la pierre ou son aisselle avant de l'appliquer.

Et c'est tout !

Avec que des avantages, un truc de fou...

Ça ne tâche pas les habits à la longue comme les déo classiques.
Autre avantage, et pas des moindres dans mon cas, elle n'a aucune odeur. Zéro. Donc parfait pour garder mon odeur à moi pour Bébé. Mais aussi pour celles et ceux qui veulent qu'on sente uniquement l'odeur de leur parfum, et pas celle d'un mélange détonnant déo/parfum/aisselles !
Et surtout, c'est diablement efficace ! Je n'ai jamais eu de déo qui fonctionne aussi bien. Pas d'odeur affreuse en fin de journée, même après la reprise du boulot et son stress afférent. Rien. Niet !

Même chéri l'a adopté, c'est dire (enfin je vous rassure, je lui en ai acheté un rien que pour lui, parce que partager son do, c'est un peu comme partager sa brosse à dents...).

Bref, je ne comprends pas pourquoi la pierre d'alun n'est pas plus connue et reconnue...

J'ai acheté la mienne en parapharmacie, celle de chéri en pharmacie et j'en ai vu de la marque Casino à mon supermarché, dans le rayon des déo, bien cachée dans un petit coin.

Une superbe découverte pour moi !

Et vous, vous utilisez quoi comme déo ?

Edit : au vus des commentaires pas vraiment positifs que j'ai reçus, j'ai recherché ce qu'il en était de cette histoire de sel d'aluminium dans la pierre d'alun.
J'ai trouvé sur ce site qu'il existe 2 types de pierres d'alun, l'une contenant effectivement des sels d'aluminium et l'autre n'en contenant pas.
Pour information, la pierre d'alun "véritable" qu'il faut acheter (et celle que j'ai, après vérification) est celle dont les ingrédients sont "potassium alum".

[Billet NON sponsorisé]

22 janv. 2015

Les 5 choses qui vous trahissent en tant que jeune parent


1- vous fondez de bonheur comme une glace à l'eau dans la bouche d'un gosse en plein été quand (rayer les mentions inutiles) : votre bébé sourit - votre bébé bavouille sa première dent - votre bébé rigole quand vous lui faites des guiliguilis sur le ventre - votre bébé fait un beau gros caca (et vous le félicitez) - votre bébé est trognon (de base) - votre bébé dort comme un ange - votre bébé pleure comme un ange - votre bébé rampe - votre bébé tripote vos dents, votre bouche, vos narines, vos oreilles, vos yeux (aïe) - votre bébé réussit à attraper une boule de noël avec ses petites mains potelées d'ange et la jette par terre chéri amène l'aspirateur steuplaît - votre bébé fait areu - votre bébé couine de bonheur quand il voit son doudou, votre bébé vous appelle après sa sieste de 10min, etc. etc. (il paraît qu'il n'y a pas de mentions inutiles en fait)

2- vous vous retournez dans la rue quand vous avez croisé une poussette pour faire un benchmarking de la poussette et du bébé à l'intérieur (oh regarde comme il est tout petit, l'est trop meugnon mais le nôtre est quand même beaucoup plus beau)

3- vous vous retrouvez régulièrement dans des situations improbables (les voisins doivent bien rigoler quand ils vous voient le soir par la fenêtre éclairée sans volet welcome la Belgique) : 
- à courir partout dans la maison avec bébé en position super(wo)man qui casse le dos, tout en chantant la mélodie d'Indiana Jones (parce que qui connaît la musique de Superman ??) et en commentant les pièces "nous entrons dans la Galaxie de la Cuisine tatatatannnn tatatannnn, nous survolons la gazière dégueulasse, nous passons par dessus l'évier plein de vaisselle sale et nous sortons car c'est la déprime on va passer notre soirée à nettoyer le bordel visiter la Planète du Couloir...
- à faire le dada avec Bébé sur les épaules "à Paris, à Paris, sur un petit cheval gris, au pas, au pas..." même si vous n'habitez pas à Paris, même si vous avez mal au dos, même si vous seriez pas contre vous reposez 5min pendant que Petit Ange jouerait mignonnement sur son tapis d'éveil de bordel,
- couchée par terre sur le carrelage froid avec Bébé par dessus en train de vous bavouiller dessus et de vous mangez le nez...

4- vous n'êtes pas dégoûtée de ce qui peut sortir de votre bébé (après tout, vous avez déjà tout partagé en 9 mois de grossesse, et pourtant il a bien dû en faire, des pipis et des cacas dans votre utérus !) : 
- le caca sent la rose (et on est tellement content d'en voir un, limite si on ne lui décrocherait pas une médaille quand il arrive après moult effort),
- la bave décore très bien un col de chemise ou le devant d'un pull,
- le vomi direct dans son récipient à vomi : non pas le sac en papier, mais bien entendu le soutien-gorge (marche aussi très bien avec une veste à moitié ouverte dans sa version paternelle),
- la morve, toujours sur un coin de manche (de papa ou maman j'entends). Même des fois vous attrapez une crotte de nez avec votre ongle car vous ne supportez pas de la voir monter et descendre de son nez suivant sa respiration...

5- vous ne sortez jamais sans la poussette high-tech ou l'écharpe high-tech, le biberon de compèt ou le sein de compèt mais vous oubliez toujours un truc : 
- une gigoteuse quand vous allez passer la journée chez mamie, alors que Bébé fera forcément la sieste dans le lit-parapluie que vous n'avez certainement pas oublié mais que chez mamie, on se les pèle (parce que "à quoi ça sert que je chauffe les chambres d'amis, personne n'y dort jamais, té !"), 
- un truc pour occuper ses petites mains potelées d'ange quand vous allez papoter avec des copines (l'I-Phone, c'est bien aussi comme jeu...),
- le carnet de santé quand vous allez chez le médecin (ah non, suis-je bête, c'est plutôt le médecin qui oubliera systématiquement de le remplir),
- les lingettes pour cucul pendant la balade au parc, alors que bébé vient de vous faire un truc explosif dans la couche (truc sentant néanmoins très bon la rose, voir point 4).

12 janv. 2015

Et quand est-ce que tu la sèvres ?


Ayé ! On s'apprête à passer les 9 mois d'allaitement.

Et j'ai déjà entendu une bonne dizaine de fois cette belle interrogation, avec ses nombreuses variantes, comme :
- tu la nourris toujours ? [Ma grand-mère, qui ensuite a ajouté qu'elle avait bon dos de dire ça alors que sa propre mère l'a allaitée jusqu'à ses 2 ans avant de la foutre en vacances chez ses grands-parents pour la sevrer de force]

- mais comment tu vas faire quand tu seras en déplacement ? [Belle-maman, je ne suis pas assez grande pour stresser à ce sujet par moi-même, merci]

- mais elle ne prend pas le biberon ? Moi je pourrais pas tirer mon lait comme ça au boulot [une collègue. Oui , je sais, ça n'est pas sexy mais en vrai, ça ne fait pas mal du tout et on reste malgré tout des mammifères au même titre qu'une vache si c'est ça la question]

Bref, il y'a mille et une raison de me faire arrêter l'allaitement.
Le boulot et le plaisir de tirer son lait dans une salle de réunion gelée aux 2 portes d'accès qui ne se ferment pas à clé.
 Le temps que je perds à tirer mon lait (même si grâce à la brassière, j'optimise tout ça) et à allaiter (je pourrais laisser ma miss prendre son petit-dej à la crèche, gain sur nos temps de sommeil à toutes les deux)
La palme revient quand même à la nana de la crèche qui m'a dit, alors que ma miss refusait de manger ses "panades", que certaines mamans avaient été obligées d'arrêter l'allaitement pour que leur bébé accepte de manger son repas à la crèche.

A vrai dire, ça commence à me vexer sérieusement.
J'ai la douce impression que l'on veut mettre un peu tout et n'importe quoi sur le dos de l'allaitement.
Ma fille a décidé lundi de ne plus manger ? Paf, c'est la faute à l'allaitement. Ma fille est constipée mardi ? Toc, mon lait n'est pas assez gras. Ma fille chope tous les rhumes de la crèche mercredi ? Bah c'est qu'elle ne mange pas à sa faim, voyons...

C'est un peu facile, ça. 
Y aurait pas d'allaitement, on mettrait le tout sur le compte d'une future poussée dentaire, d'une gosse difficile ou de la pleine lune...
Mais là, j'allaite alors c'est la bonne excuse !

En attendant, j'écoute ce qu'on me dit avec toute mon attention à la Joey Tribbiani, et j'allaite, j'allaite, j'allaite...