Articles

Affichage des articles du avril, 2014

Mon utérus, ce héros...

Image
Jeudi 10 au matin, 10h, j'ai été déclenchée (vu que la veille, RAS de chez RAS niveau contractions), ce qui signifie en gros qu'on m'a envoyé par intraveineuse des injections d'ocytocine, hormone qui est normalement délivrée par le placenta pour déclencher les contractions.

Dans 10mn, vous devriez ressentir les premières contractions, m'a dit la sage-femme. 6h plus tard, j'en étais toujours au même point, j'avais fini mon bouquin, j'avais écouté de la musique, lu tous les posts d'HC, tourné en rond sur mon ballon, vidée plusieurs bassines de liquide amniotique, le tout attachée à mon intraveineuse + le monitoring… 

Bref, je m'ennuyais. 16h, le taux d'ocytocine délivré par la pompe était au maximum, et toujours aucune contraction…

Je ne vous explique même pas à quel point je bénissais mon utérus, à ce moment-là.

La sage-femme était désespérée, l'interne était désespérée, j'étais désespérée et Chéri avait toujours mal au dos.

Et puis, ô mir…

Le terrible 4 de l’insomnie

Image
Il est précisément 4h07. Non, j’exagère. Des fois, il est 4h12, voire même 4h23. Certaines nuits, quand je me couche plus tôt, on est plus proche des 3h. Et si je me couche après 23h, on est plus proche des 5h (logique, quand tu nous tiens !). 
Je me suis déjà levée 1 ou 2 fois vers minuit et/ou 2h, mais là, l'ambiance était ouatée, presque comme dans un rêve éveillé, et je me suis rendormie de suite. 
Mais aux alentours des 4h, il est là, tapi dans l’ombre de mon chevet, nuit après nuit, prêt à bondir à l’heure susmentionnée. Qui çà ? Le monstre du 4, bien sûr !
Et donc je me réveille. Brusquement. Forcément, je me lève pour aller au WC. Mais quand je me recouche, je suis réveillée, irrémédiablement réveillée. 
Bébé choisit cet instant pour entamer sa gymnastique quotidienne, à base de coups très coordonnés simultanément dans toutes les directions, qui me font sursauter à chaque fois. Je crois qu’il s’est mis dernièrement à la zumba. Va falloir qu’on ait une réelle discussion dans…

Mon utérus, ce blagueur...

Image
Ah ah, il y a quand même des choses ironiques dans la vie. 
Par exemple que j'ai dû rester à me reposer quasiment couchée pendant presque 2 mois car mon utérus bossait avant l'heure...
Mais là, si je vous dis que maintenant qu'il est sensé se manifester, y'a plus personne, ça tourne à la blagounette pas drôle !
Mouais. Et bien c'est tout sauf drôle en effet !
J'ai écrit dans un épisode précédent que j'avais perdu le bouchon muqueux en vrai c'était dimanche soir (comment se faire avoir quand on programme ces billets !!)
Bah là, hier matin à 4h (pour de vrai cette fois !), c'est la poche des eaux qui s'est rompue. Pile ma hantise. Je savais qu'après ça, il me faudrait aller à la maternité dans les 2h, contractions ou pas contractions.  Et revoir rester pendant touuuuut le travail à la maternité...
Je me suis réveillée comme d'hab´ en plein milieu de la nuit avec envie d'aller au WC, sauf que cette fois, bah j'ai pas eu le temps de…

J'ai perdu le bouchon muqueux hier soir, mais tout va bien...

Image
... Chéri n'en a pas dormi de la nuit et ce matin, il est tout coincé du dos ; mais à part ça, je crois que lui aussi va bien et commence à réaliser qu'on va vraiment avoir un bébé (en même temps, à 20 jours de la date d'accouchement prévue, il est temps, non ?!).
Bon, techniquement parlant, ça fait 2 jours que je perds ce fameux bouchon, qui a l'air de bien prendre son temps pour s'évacuer...
Bien sûr, en checkant sur les forums que ce qui était dans ma culotte (comme des pertes blanches mais plus importantes, transparentes et gluantes) était bien le fameux bouchon muqueux, j'ai lu 2-3 on-dit sur la signification profonde de sa perte. 
Pour résumer, on peut dire avec netteté que : 1. soit je vais accoucher dans l'heure, 2. soit je vais accoucher dans 3 mois (call me elephant-woman !).
Les forums, c'est vraiment le mal !

Selon la sage-femme (plus prosaïque), ça veut juste dire que mon col se prépare gentiment à laisser passer le bébé. Et que ça n'…

Celle qui commence à flipper sa race pour l'accouchement

Image
Vous m'auriez demandé ce matin comment je voyais mon accouchement, je vous aurais dit sans presque hésiter que je le sentais plutôt pas trop mal...
Franchement, Bébé est plutôt petite (poids évalué à 2,3kg à moins d'un mois de l'accouchement), je ne suis pas trop douillette (sauf quand il s'agit de m'épiler les jambes à la cire, mais rassurez moi, cette douleur n'a rien à voir avec les contractions, n'est-ce pas ?) et le fait que des milliards de femmes y soient déjà passées et même plusieurs fois me fait dire que bon, voilà quoi. On s'en remet.
Et puis y'a la péridurale aujourd'hui, ce qui est malgré tout bien rassurant, même si la nouvelle tendance est de vouloir faire sans (quand le progrès nie le progrès...).
Bref. Je n'étais pas trop inquiète. En tout cas, pas assez pour que j'en fasse des cauchemars ou des insomnies la nuit, ni que je stresse en journée sur les forums (= le mal).
Mais ce soir, j'ai 2 rouages qui s'enrayent s…