Articles

Affichage des articles du janvier, 2014

Au ciné : Philomena, entre humour et larmes

Image
Philomena, c'était notre 1er cinéma de l'année... et qui sait, peut-être le dernier, au rythme au on y va !
Philomena raconte l'histoire vraie d'une femme d'une soixantaine d'année, qui part à la recherche du fils qu'elle a eu toute jeune. Alors qu'elle était encore adolescente, elle est tombée enceinte. Sa famille l'ayant confiée à un couvent (joli mot pour dire qu'elle y a été abandonnée), elle a accouché dans la douleur la plus totale, et devait ensuite 4 ans de travaux aux bonnes sœurs qui les nourrissaient, son bébé et elle. Mais les "méchantes" bonnes soeurs faisaient en douce adopter les enfants... 50 ans plus tard, Philomena (oui, ce n'est pas que le nom du film, mais aussi celui de l'héroïne) veut retrouver son fils. Elle partira à sa recherche en compagnie du plus british des journalistes ex-de-la-BBC, reconverti en journaliste "d'aventures humaines". 
Et qui dit british, dit humour ! Un humour forcément…

Rhaaaaaa, c'est bientôt la Chandeleur !! [recette sans grumeaux & idées de garnitures inside]

Image
Vous savez quoi ? La Chandeleur, c'est une de mes fêtes préférées, gustativement parlant. 
C'est mieux queNoël où l'on est gavé comme des oies (en prévision de la terrine de foie gras de l'an prochain peut-être ?!), mieux que le réveillon du 31 décembre où l'on boit plus qu'on ne mange (pour oublier qu'on ne mange pas très bien ce soir-là ?), mieux que l'Epiphanie où l'on a encore l'estomac en vrac de Noël et le foie déconfit de la St Sylvestre, mieux que les Rameaux parce qu'à Lyon y'a pas de cornue (et si vous savez pas ce que c'est, vous y perdez, croyez moi bien) (mais pour le savoir, c'est vrai qu'il faut venir du fin fond du Limousin) (faut bien un dédommagement à être limousine).
Bref, la Chandeleur, c'est la fête parfaite ! Elle ne demande pas trop de préparation (les crêpes, c'est globalement à la portée de tous), ne coûte pas chère, et me rappelle toujours de merveilleux souvenirs (cf. ma trilogie à ce suje…

De l'art de te faire inquiéter pour rien pendant la grossesse (ou pas)

Image
Ce que j'aime dans la grossesse (et ceci est ironique of course),  c'est cette hyper-médicalisation qui fait que tous les mois, tu vois ta gynéco + tu fais une prise de sang + une prise d'urine. Et plus si affinité...
Un "plus si affinité" que j'ai eu la chance d'expérimenter récemment. En décembre quand j'ai passé ma 2ème écho,  les nombreuses mesures prises par la gynéco montraient que notre bébé-charmant était un peu bas dans les courbes de croissance.  Rien de bien grave a priori (j'avoue égoïstement que je préfère un bébé un peu trop petit que trop gros) mais quand même... Par principe de précaution, la gynéco nous prescrit une écho de contrôle.
Aujourd'hui, jour J. Nous arrivons au cabinet de gynécologie pas vraiment inquiets, vu que j'ai demandé à mes parents (comme la gynéco l'avait recommandé car ça peut être héréditaire) si moi-même j'étais un petit bébé à la naissance, et effectivement, je suis moi-même née plutôt très …

Bienvenue dans le monde merveilleux et féérique des magasins de puériculture - le casse tête poussette

Image
LA Poussette. Celle avec les majuscules qui s'imposent, la seule, l'unique, qui véhiculera notre enfant si merveilleux, charmant, le plus beau des bébés, etc. etc. Bref en un mot, LA Poussette parfaite.
Nous y voilà. Un 1er tour l'air de rien, le cheveu propre, l’œil de pigeon frais et le ventre en avant (histoire d'être à niveau avec celles qui sont prêtes à pondre) dans un magasin de puériculture.  Histoire de repérer avant le début des soldes les indispensables (ou présumés indispensables) de notre futur quotidien avec notre angélique trésor.
Et forcément, ce qui cristallise notre curiosité et qui trône au milieu du magasin : le stand de poussettes. Il semble y avoir pour tous les goûts, les prix et les couleurs.
Il faut dire que nous avions préparé auparavant notre visite, histoire de ne pas arriver comme des fleurs, les cheveux au vent et la gueule enfariné. Une semaine à étudier les caractéristiques de telle ou telle poussette, à comparer, à regarder les vidéos …

On prend les mêmes...

Image
... et on recommence !

Ce qui est bien dans un blog, c'est que malgré sa diffusion sur internet dans le monde entier (si si, the entire world, ne soyons pas modeste !), ça reste une sorte de journal intime. Bon, pas "intime" au sens "privé" ou "secret", mais plutôt dans le sens "carnet de bord".
Genre des fois je vais relire en douce des articles que j'ai écrits pile il y a un an ou deux ans... juste pour le plaisir de me souvenir de ce que je faisais à ce moment-là. Ou même car des fois (Et oui, ça m'arrive), j'écris des choses utiles pour moi-même (à défaut de l'être pour vous).
Par exemple mon article d'il y a tout pile un an, celui-ci, je suis allé le lire un nombre incalculable de fois ce WE.
On prend les mêmes et on recommence, disais-je. 
Hier, j'ai fait une galette des rois. Tout pile la même recette que l'an dernier à la même date, à la virgule près. Mais il y a des jours où malheureusement, le Dieu Tou…