Les looks de la Miss #1

Une nouvelle rubrique avec nos coups de coeur modesques !

Introduction aux sons

Je commence d'ores et déjà à appliquer les conseils de Céline Alvarez en ce qui concerne l'écriture !

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

Ce que j'ai pensé des Lois Naturelles de l'Enfant et ce que je compte appliquer au quotidien

Nos livres de gommettes et d'autocollants

Ma sélection de 18 mois à 3 ans (voire plus...)

Ma pâte à modeler comestible et naturelle

Hyper simple à faire... et toujours efficace pour occuper ses enfants ! Que demande le peuple ?!

24 oct. 2013

Les antibios, c'est so pas automatique...


... Quelle superbe campagne de prévention de la part de la Sécu quand même ! Des années après, elle est toujours dans nos mémoires ! 

A nous, les patients, mais aussi aux médecins... A notre leur plus grand bonheur !

Nous mais parce que le médecin, il hésite à deux fois avant de te prescrire un antibio. Je dirais même que le médecin ne te prescrira JAMAIS d'antibio de base comme ça à un premier RDV.

Bah non, des fois que ta rhino guérirait par le miracle du Saint Esprit Doliprane !

Et puis comme ça, quand le patient revient une deuxième fois, toujours pas guéri quelques semaines après, on peut éventuellement lui prescrire un antiobio (ou pas). Et en attendant, hop, une consultation de plus dans les caisses, une !

Tout ça pour dire que j'ai passé à peu près 3 semaines à tousser, à me moucher, à aller un peu mieux sans complètement être guérie depuis la dernière fois que j'ai rampé chez le médecin (remember), après une boîte entière de Doliprane, un flacon de sirop pour la toux, et je ne compte pas le nombre de mouchoirs utilisés, on dépasse l'entendement !

Bref, vendredi dernier, j'ai rampé de nouveau chez le médecin... qui a fini par me prescrire des antiobios (je crois qu'il a eu pitié de ma toux, c'est vrai que j'étais tellement irritée que je sentais le goût du sang au fond de ma gorge...).

Parce que l'an dernier, avec ces conneries de ne pas vouloir aller chez le médecin (vu que je voyais pas trop l'intérêt, sauf à me faire rembourser le Doliprane que j'achetais en pharmacie), j'ai traîné un pu*ain de rhume-rhino-machin-indéterminé de fin septembre à fin mai avec périodes d'accalmie d'une semaine toutes les 2-3 semaines... Un truc bien sympa, quoi !

Je veux pas forcément faire l'apologie des antibios, mais il faut bien dire que des fois, on gagnerait du temps, de l'argent et de la santé (et je parle même pas de l'efficacité au boulot) si on pouvait en avoir dès la première visite plutôt que de devoir crever à moitié pendant des jours avant d'y avoir droit...

PS : oui je sais, les bactéries deviennent plus résistantes et patin-coufin, mais là, j'en ai juste marre d'être malade, d'être gavée de médicaments et j'ai pas du tout envie de revivre mon hiver dernier, alors laissez-moi râler tranquille !!

23 oct. 2013

La chanson universellement aimée... ou pas


Cette semaine, j'ai choqué un de mes collègues. Genre profondément, avec bouche ouverte et yeux fixes... 
Pourtant, c'était pas fait exprès, j'vous jure !

Il était en train de passer une chanson sur son ordi que je ne supporte pas, mais vraiment pas. Elle me sort par les trous de nez, elle m'insupporte, elle m'exaspère. Bref, quand elle passe à la radio, je zappe direct.

A la base, je suis (presque) d'accord avec lui, c'est (presque) une belle chanson. Sauf que. Fut un temps où elle passait à peu près 10 fois par jour à la radio + la TV + en pub pour vendre le CD. Bref, l'overdose !

Et puis, aimer une chanson ou ne pas l'aimer, ça ne se contrôle pas, si ? Mon collègue était abasourdi de m'entendre lui dire que je détestais cette chanson, comme quoi c'était bien la première fois que quelqu'un lui disait un truc pareil. D'ailleurs, cette chanson-là, c'était bien simple, elle était U-NI-VER-SEL-LE-MENT aimée... C'est dire !

La preuve : il l'avait même chantée à un mariage ! Ou à un enterrement, il ne savait plus trop... humhum. Une chanson d'enterrement ou d'église, c'est pile poil ce à quoi cette chanson me fait penser en plus ! Un truc bien gai qui doit donner une sacrée pêche pendant un mariage !

Oui, je parle de la chanson Hallelujah de Jeff Buckley, celle-là même...



Maintenant que vous savez, dites-moi ? Suis-je la seule et l'unique blasphématrice de cette "magnifaïque" chanson (avec l'accent de Cristina Cordula s'il vous plaît !) ?

9 oct. 2013

A ne pas rater : les biennales de l'Art Nouveau à Bruxelles


Amis belges et français du Nôôôrd (avec l'accent de Galabru siouplaît), le mois d'octobre est un mois à ne pas manquer sur Bruxelles. Pendant les 4 WE (oui, je sais, je suis en retard, un WE est déjà passé), ce sont les Biennales de l'Art Nouveau et Déco.

Et franchement, croyez celle qui va faire le trajet Lyon-Bruxelles uniquement pour ça (et pour une ou deux ch'tiotes réunions), ça vaut vraiment le coup !

Le concept : visiter des maisons en général fermées au public, sur le thème de l'Art Nouveau. Je ne vous refais pas mon laïus sur ce qu'est l'Art Nouveau, je vous conseille très fortement d'aller voir ici, voire pour une visite guidée made by me.

Le prix : 20 euros par WE ou 55 euros le pass pour les 4 WE.

Le petit plus : plein de promenades guidées (à pied, à vélo, en bus) de quartiers de Bruxelles pas toujours connus sont organisées à côté, celles que j'avais faites il y a 2 ans valaient le détour.

Les inscriptions : directement au BIP (2-4, rue Royale) ou en ligne sur le site de la Biennale.

Beaucoup de maisons ont des réservations déjà complètes à ce jour (dès l'ouverture, certaines sont parties comme des petits pains, truc de fou !) mais il reste encore quelques pépites à droite à gauche, je pense par exemple à :
  • les magasins Wolfers, la Prévoyance Sociale, le WE du 19-20
  • la maison Hannon, les Caprices du Bailli le WE du 26-27
  • et bien sûr les promenades guidées (petit onglet pas très visible en haut à gauche)
Je vous laisse avec quelques photos d'art nouveau bien sûr, classées par architectes :
Par ici, on a du Delune (haut-gauche), du Van de Velde (haut-droite) et du Rosenboom (bas-droite)
 
100% Blérot, "l'architecte des petits bourgeois" avec beaucoup de fer forgé, sa marque de fabrique

Du Paul Hankar : la maison Ciamberlani (à gauche) et sa maison personnelle (à droite)

Du Victor Horta (de gauche à droite) : hôtel Tassel, hôtel Solvay et sa maison personnelle (aujourd'hui musée Horta)
J'espère vous avoir fait un peu rêver, et surtout beaucoup envie de visiter ce pan de Bruxelles, plutôt méconnu - et à tort ! - du grand public...

Alors, RDV à Bruxelles en octobre ? Moi oui, dès ce WE !

3 oct. 2013

Quand est-ce que ce p#hgh de numéro inconnu va arrêter de m'appeler ?


Bon ok, je suis flattée d'une telle attention : un numéro de téléphone inconnu qui semble prendre plaisir à m'appeler tous les jours à 13h42 puis à 16h50, ça me donnerait presque l'impression d'avoir un ami inconnu et précieux qui penserait à moi avec la régularité d'une horloge.

Sauf que. 

Certes, au début, c'était drôle (quoique, drôle n'est sans doute pas le terme le plus exact quand on nous raccroche au nez deux fois par jour tous les jours). 

Et puis surtout, tout au début, je croyais à chaque fois que c'était mes parents qui avaient un truc super important à me dire (genre une mauvaise nouvelle... non pas que je suis stressée sur les bords, mais c'est surtout que mes parents ne m'appellent JAMAIS en pleine journée sauf pour m'annoncer une mauvaise nouvelle. La dernière nouvelle étant que j'avais reçue une contravention : étant donné l'annonce de mon père "j'ai une très mauvaise nouvelle à t'annoncer" d'un air sorti tout droit d'outre-tombe, j'ai cru que ma grand-mère avait passé l'arme à gauche, c'est dire si j'ai failli sauter de joie quand j'ai su que ce n'était QUE une malheureuse contravention. A 90 euros cependant, humhum). 

Parce qu'en plus, mes parents ils sont joueurs, ils aiment bien mettre leur téléphone en "numéro inconnu" pour faire la surprise quand ils appellent, toussa-toussa. Bon, vu qu'il n'y a qu'eux parmi mes contacts à être en numéro inconnu, finalement c'est pas très dur de les reconnaître. Enfin, en temps normal donc.

Mais au bout d'un mois, c'est bon. J'en ai ma claque. Youhou, c'est plus la peine d'appeler, je décroche pas. Faut tenter une autre cible, allez, steu'plaît !

Parce que les autres numéros pénibles qui t'appellent régulièrement pour te dire qu'il faut absolument que tu rappelles ce numéro pas-du-tout-surtaxé-mais-un-peu-quand-même, c'est bien simple, je les enregistre dans mes contacts sous le nom "Arnaque". Ce qui m'évite de décrocher par curiosité.

Mais là, je peux pas enregistrer un numéro inconnu dans mes contacts, grhh.

Et puis j'ai toujours un doute, rapport à mes parents, aux mauvaises nouvelles et autres joyeusetés. On sait jamais, quoi. 

Bref, il me fait chier, ce numéro inconnu, il me fait sacrément chier !

Et vous, des appels de charmants inconnus à qui vous n'avez rien demandé ?

1 oct. 2013

Hier j'étais à un concert... et j'ai rien vu ! Et je rêve de détruire tous les smartphone de la Terre aussi par ailleurs...


Forcément, quand on fait 1m58 et demi et qu'on prend une place en fosse, faut s'attendre à quelques difficultés du type "espèce de sale mec immense, tu vas la pousser ta tête, qui est pile devant ma chanteuse préférée ?!" et autres "putain, mais elle est où sur scène, c'est pas possible, elle fait son concert couchée ou quoi ?"

Bref, en gros et même en détail, j'ai absolument rien vu. De temps en temps, à la faveur de quelques têtes qui se déplaçaient, j'ai entr'aperçu sa coiffure, voire même sa trombine jusqu'au cou, taille marionnette. Youhouuu !

Et le pire, c'est qu'en plus, j'avais aussi un mec immense qui me cachait l'écran sur le côté, sauf à me coller tellement près de la personne devant moi que j'avais l'impression d'aller lui renifler dans le cou. Bref, la totale loose !

Mais bon, s'il y a quand même un truc qui m'énerve profondément, c'est ces putains de bordel de connards (oui, j'ai l'insulte facile) qui ne trouvent rien de mieux à faire que de prendre pendant TOUT le concert une vidéo avec leur I-truc et autre samsung-galac-chose

C'est quand même incroyable, ça, une vraie maladie ! C'est quoi leur problème ? Ils ont réussi à cracher 65 euros pour assister au concert mais ils n'auront pas assez d'argent à Noël pour s'offrir le DVD de la tournée ? Sans rire ? Tout ça pour quoi ? Pour avoir une vidéo de mer*e (excusez moi du terme) avec un son pourri car complètement saturé... Ou encore mieux, des photos nulles, vu le contraste entre l'éclairage de la scène et celui de la salle...

Quitte à faire chier environ tout le reste des spectateurs qui sont derrière toi, vu que bien sûr, tu as ton smartphone juste au niveau où éventuellement on aurait pu voir quelque chose du concert...

Et le pire, c'est les stats qui les donnent : 3/4 des français utilisateurs de smartphones s'en servent lors d'un concert pour prendre vidéos et photos, voire poster sur FB, Twitter ou téléphoner à la copine machin (véridique, d'hier soir). On atteint des sommets dans la bêtise, non ?

Bah là pour le coup, je comprends pas. Faudra m'expliquer l'intérêt de la chose. Parce que pour moi, c'est franchement juste des cons. Point barre.
Et je suis passablement énervée (très énervée en vrai).

Et je rêve du chanteur qui aura les couilles de faire vraiment strictement interdire les smartphones et autres caméras ou appareils photos lors de ses concerts. Celui-là, même si j'aime pas sa musique, je vous jure que je vais le voir direct !

Marre de cette société où tout doit être enregistré, liké, copié-collé. Un concert, c'est un moment. Pas un objet que l'on gardera jusqu'à la fin de sa vie. Et comme pour tout moment, celui-ci sera passé bien trop vite. Alors, les souvenirs, c'est dans la tête qu'il faut se les faire, et pas en se cachant derrière son téléphone !