jeudi 8 décembre 2016

Notre liste au Père Noël pour ma "2,5 ans" et mon "10 mois" [Montessori inside]

Après vous avoir présenté notre non wish-list de Noël, voici ma sélection pour un Noël d'inspiration Montessori (mais pas que !)

Pour ma Miss de 2 ans et demi

Les cadeaux pour ma Miss de 2 ans et demi (32 mois pour être super exacte !)

Une plante verte increvable avec des grandes feuilles 
Oui je sais, c'est surprenant...
Et en même temps, j'aime l'idée que ma Miss ait la responsabilité de quelque chose de vivant. 
Une plante, ça se bichonne, on peut lui parler, la nourrir, la laver, lui gratter le pied... 
A la maison, nous aimons la nature, le jardinage ; une plante c'est vraiment parfait pour l'hiver !
Et puis on peut travailler là motricité fine en l'arrosant et en grattant la terre. 
C'est aussi une expérience sensorielle : l'odeur de la terre, la douceur du feuillage, la texture de la terre humide ou sèche, la sensation de la terre sous les ongles... 

Des perles à repasser Hama en taille maxi
Ma Miss est plutôt douée de ses mains, elle adore les manipulations fines, toucher des petites pièces ne lui fera pas peur !
Je pense que ce type de jeu sera vraiment parfait pour travailler la motricité fine et pour donner des cheveux blancs à maman, Titom va adorer aller débusquer ces petites pièces pour les mettre en bouche.

De la peinture
... gouache, peinture à doigts, aquarelle, on prend tout ! 
A la maison on aime créer, faire des activités colorées, travailler la peinture sous toutes ses formes. Les pots de peinture ne durent jamais très longtemps à la maison, ils sont aussi bien utilisés par ma Miss que par moi !
Peindre sous toutes ses formes et surtout avec les doigts ! Une sacrée expérience sensorielle : sentir la texture de la peinture, tester sa viscosité, la sentir, la goûter humhum, voir comment les couleurs se mélangent quand on en met plusieurs... Mais aussi, peindre permet de se préparer à la graphie et donc à l'écriture (même si ce n'est pas pour tout de suite), en faisant travailler les muscles des doigts, mains et bras. Et puis développer sa créativité, ça n'a pas de prix, n'est-ce pas ?

Des rails et des wagons en bois...
... pour faire travailler l'imagination, construire et faire tchou tchou !! 
On a déjà un petit circuit avec une locomotive à la maison, mais il est un peu juste pour toutes les fantaisies de ma Miss en termes de construction ! Et puis je pense que c'est un bon investissement pour Titom aussi, dans quelques mois, ils y joueront certainement à 2 !

Un livre de yoga pour les petits 
La Miss aime faire du yoga, et moi j'aime lui proposer cette activité quand elle sort très énervée de l'école. 
Rien de mieux pour développer la coordination motrice, apprendre à connaître son corps et à reproduire des mouvements...
Pour l'instant, nous utilisons les fiches téléchargées du site de Pomme d'Api. Ma Miss connaît par coeur la salutation au Soleil, qu'elle fait même quand "il fait dodo" comme elle me l'a dit la semaine dernière !

Des Kapla, des Duplo, un chalet à construire en bois... 
N'importe quel jeu de construction en fait pour créer des maisons, des tours, etc... Développer l'imagination, la coordination mail-oeil, la précision, la patience, tout ça à la fois, et bien plus encore !


Pour mon Titom qui aura 10 mois

Les cadeaux pour mon grand et lourd humhum bébé de 10 mois


Pour mon bonhomme de 9 mois, je trouve un peu plus difficile de choisir des jeux car il hérite déjà de tous les jeux de sa sœur. Enfin, de ceux qu'elle veut bien lui prêter (un petit problème de jalousie que je dois absolument aborder dans un autre article d'ailleurs). 

J'ai quand même sélectionné plusieurs jeux :

L'arc en ciel de Grimm's
Un jeu dont il ne va probablement pas explorer toutes les possibilités tout de suite, mais il ne va pas avoir 10 mois pendant toute l'année 2017, n'est ce pas ? En tout cas, il pourra le mâchoter sans danger, car la peinture utilisée est adaptée pour les tout-petits. 
Et puis ma Miss saura bien lui montrer comment on peut y jouer, c'est sûr !

Un toboggan à boules
C'est un jeu qui est plutôt destiné à un enfant de plus d'un an, mais comme dit plus haut, ça va arriver très vite ! 
Un jeu qui va aussi bien plaire à ma Miss. 
Elle a justement eu l'occasion de jouer avec un toboggan (à voitures) le we dernier, elle s'est beaucoup amusée à faire descendre les voiture tout d'abord, puis d'essayer de les faire remonter ... avant de tester avec d'autres objets s'ils descendaient aussi bien ! Malheureusement, l'espace entre les pans n'était assez grand pour laisser passer les petites voitures classiques d'enfants, dommage ! 


Un jeu en bois à tirer 
Il adore prendre par la ficelle le chien à tirer de sa sœur, le tirer vers lui avant de l'attraper avec délice et le tripoter dans tous les sens. 
D'autant plus qu'il y a plein de sensations nouvelles, entre le grelot, les oreilles toutes douces, et la queue montée sur ressort ! 

Des livres
J'ai vu chez des amis des livres qui ont beaucoup plus à mon Titom et à la Miss également ! 

Qui sont-ils ? de Tana Hoban 
Nous avons déjà Blanc sur Noir, que je trouve bien pour les nourrissons, car ces derniers distinguent bien les images grâce au contraste noir et blanc.
Mais à 9 mois, mon Titom est moins intéressé, car il n'y a rien à manipuler. Je pense qu'il y reviendra ensuite pour nommer les objets, mais pour l'instant, ce n'est clairement pas sa priorité ! En plus, les objets choisis ne me parlent pas vraiment : un biberon (Titom n'en a quasiment jamais vu jusqu'à présent avec l'allaitement), un cheval à bascule, un pantin, des perles et des boutons... 
Par contre, le livre Qui sont-ils me semble plus utile d'un point de vue pédagogique. Il propose à chaque page la silhouette d'un animal avec son/ses petits. 
On peut y aborder plusieurs notions : 
- le dénombrement, le premier animal a un bébé, le deuxième deux... 
- le nom des animaux de la ferme et de leurs petits
- les parties du corps de chaque animal, car celles ci se découpent très bien en noir sur le fond blanc. 
Ma miss a bien vu les différentes queues (le cochon et sa queue en tire-bouchon, le chat et sa longue queue fine...), le nombre et la différence de pattes (2 partez palmées pour le canard...) 

Les Animaux de la Ferme de François Delebecque
Ce livre reprend les mêmes principes que le livre précédent car il propose des silhouettes d'animaux. La principale différence, outre le format beaucoup plus imposant, est que c'est un livre à rabat. 
Lorsqu'on soulève les rabats, on découvre la même photo en couleur de l'animal. 

Les livres à sons et rabats, les livres à textures 
J'adore tous ses livres à expériences sensorielles, on en a déjà plusieurs à la maison. 
En général les rabats ne sont pas très résistants, mais à condition de bien les scotcher et de ne pas les laisser à disposition de l'enfant sans surveillance, ils tiennent le choc !

Et vous, vos cadeaux indispensables pour Noël ?

NB : il va sans dire que cette liste n'est sponsorisée par personne malheureusement !

mercredi 7 décembre 2016

Aujourd'hui, c'est le jour de la rotation des jouets ! [Montessori inside]

Allez, je vous emmène. Suivez-moi dans ce bordel cette aventure !

Tous les mois à peu près, en général autour du 15, je m'occupe de faire tourner les jouets de ma Miss, ainsi que ses livres.

Sortir le nouveau lot et ranger l'ancien...
Rassembler les jouets et les livres

En général, les jouets de la Miss sont regroupés dans différents espaces bien à eux, je commence par les plus éloignés de sa chambre, à savoir les étagères de notre table basse.
Ils contiennent d'un côté les livres du mois, et de l'autre des puzzles ou des jeux d'inspiration Montessori.


Pour rassembler tout ça, je prends un grand carton, ancienne malle à jeux de la Miss. Je ne l'utilise plus comme telle, car je me suis rendue compte que la Miss n'allait jamais fouiller dedans pour y sortir les jeux qui restaient lamentablement traîner dedans pendant des semaines et des semaines (en général 4, rotation oblige !).
Ca va très vite ; mon petit tour ne me prend que 5min tout au plus lorsque les jeux sont rangés à leur place. S'il faut que j'aille à la recherche des pièces de puzzle dispersées de la cuisine jusque dans sa chambre, forcément c'est plus long !

J'arrive dans sa chambre, et je vérifie quel lot je dois sortir. Je me suis faite une petite liste avec ses 4 livres animés Milan (La Nature > La Ferme > Le Corps > La Mer > La Nature etc.) qui sont chacun dans un lot différent. Comme je sais quel livre est sorti en ce moment, je sais celui qui doit suivre, il n'y a plus qu'à le trouver parmi les 3 lots rangés !
Parce que sinon, je ne me rappelle plus où j'en suis dans les lots ! Je sais, je suis terriblement tête en l'air...

Sortir le nouveau lot

Le nouveau lot de jouet tout bien rangé (pas pour longtemps !)
A ce stade, je sors le futur lot, et je mets en vrac par terre tous les jouets et livre qui sont dans le sac (ou dans la valise pour ce lot-ci). Là, c'est le gros bordel dans sa chambre, pleine de jouets en vrac à terre ! Don't worry, c'est normal !

La chambre est pleine de jouets, au secours !!

Je contrôle rapidement - grâce aux photos que je garde dans un album spécial "rotation" sur mon téléphone - que mes 2 lots (l'ancien et le futur) sont complets, ou que des jouets qui devraient être dans un autre lot ne se sont pas glissés ici par erreur. 
Si je rajoute de nouveaux jouets (hello Noël et les anniversaires et les parents qui viennent avec des cadeaux), je reprends vite fait une photo de tous les jouets du lot, que je glisse dans mon album (en supprimant l'ancienne photo) (oui je suis TRES étourdie).

Nouvelle photo car nouveaux livres...

Je mets dans le sac les jeux et les livres de l'ancien lot.
Ouf, on respire. L'ancien lot est dans le sac !

Ranger le nouveau lot
Et me voilà avec tous mes jouets et livres étalés par terre. Y'a plus qu'à ranger !

Une partie des jouets est rangée... le reste ira dans le salon.

D'habitude, ma Miss est là pour m'aider jouer avec les jeux retrouvés, mais aujourd'hui, elle était à l'école. J'étais bien tranquille, pour une fois, même si elle ne me dérange pas vraiment en général sauf quand elle ne veut pas voir disparaître une peluche dans le placard !.

Sur les étagères de sa chambre
Je mets dans sa chambre quelques livres et jouets. J'essaie de varier, mais souvent je laisse les peluches et les poupées dans sa chambre, les figurines d'animaux aussi, par manque de place dans le salon. Je mets quelques jeux de société, le reste ira dans le salon.

Initialement, j'avais rangé la poupée sur ses étagères dans la chambre... 
Mais finalement, je me suis dit que j'allais lui proposer une invitations à jouer : avec la poupée, sa brosse à cheveux et sa cape de bain... Ne sait-on jamais, si Poupée voulait prendre un bain un jour ?

Invitation to play : le bain de poupée

Dans les étagères du salon, je répartis les livres à leur place, et les jeux Montessori ou puzzle de l'autre. 

Les livres du nouveau lot et ceux de la bibliothèque

Et c'est reparti pour 1 mois !

Si je vois que ma Miss se lasse, je n'hésite pas à ressortir des jeux d'autres lots, mais comme nous allons à la fois à la bibliothèque et à la ludothèque toutes les 2-3 semaines, on a régulièrement de nouveaux jeux à tester à la maison !

En ce moment, je remarque que Titom (9mois) commence à avoir lui aussi pas mal de jouets qui traînent à droite à gauche, je suis en train de me tâter à savoir si je fais également tourner ses jouets... to be continued !

Mes anciens articles concernant la rotation des jouets :


mardi 6 décembre 2016

Notre calendrier village de l'Avent home-made

L'an dernier, belle-maman avait absolument tenu à offrir un calendrier de l'Avent personnalisé à ma Miss. C'était un grand sapin en bois avec des petites cases dans lesquelles elle avait mis soit un bonbon schokochose - que ma fille crachait, elle n'aimait pas les petits morceaux de noisette - soit un cube de puzzle - que ma fille jetait car déçue de ne pas avoir de chocolat. Du haut de ses 18 mois, elle ne comprenait pas bien le principe du puzzle-cube. D'ailleurs à 2 ans et demi, elle ne comprend toujours pas, humhum.

Bref, cette année, pas de belle-maman et son calendrier en vue, je me suis donc lancée dans un vaste projet de-la-mort-qui-tue-quelle-tarée-je-suis
A la base, mon idée était toute simple. Prendre des rouleaux de PQ (nous en avons une vaste collection dans les WC) et les décorer sous forme d'un village de maisons. Mais comme je suis maniaque perfectionniste-à-âme-créative, je me suis retrouvée à faire non seulement des maisons, mais aussi des sapins, des cadeaux, des rennes, des bonhommes de neige, le Père Noël et St Nicolas... Tarée, je vous dis.
Tadam... mon calendrier de l'Avent tout beau !

Quelques détails techniques
- Pour celles qui espèrent un tutoriel de mon DIY, ne comptez pas trop dessus, ça me semble beaucoup trop long à expliquer, même si en soi c'est assez simple à réaliser ! Mais comme les photos sont parlantes, ça devrait vous aider si vous voulez vous lancer.
- assez simple, mais assez long : j'ai passé à peu près 4 soirées, de 20h30 (allez au lit les gosses, zou, j'ai du boulot, moi !) à 23h30 pour le fabriquer.
- j'ai utilisé des rouleaux de PQ, du papier épais (pour les sapins, et les personnages à dominante blanche), et beaucoup de papier origami.

PQ, feuilles, colles... infusion et chocolat aussi pour tenir le coup !

- j'ai utilisé comme décor un carton énorme (ceux que l'on reçoit quand on commande des paquets de couches sur internet) que j'ai découpé, peint en blanc avec de l'acrylique, et dont j'ai masqué l'épaisseur avec du masking-tape.
L'énorme carton avant découpage !
Les personnages sont installés

- pour "imiter" la neige, j'ai utilisé des haricots en amidon de maïs que l'on a parfois dans les colis, et que je gardais depuis cet été pour faire un bac sensoriel d'hiver pour ma Miss. Mais des pompons blancs, du Playmaïs, de la ouate, du coton ou des billes de polystyrène conviendraient aussi très bien.

Tempête de neige au Village de l'Avent !

- j'ai noté les numéros sur des papiers d'origami découpé avec une perforatrice sympa, et je les ai scotché au double-scotch sur chaque "entité" de mon calendrier.

Que mettre dedans ?
Personnellement, je suis contre l'idée de mettre des petits cadeaux dans le calendrier. Je pense que ma Miss va en recevoir bien assez à Noël comme ça, et je n'ai pas envie de me retrouver avec des babioles qui traînent dans la maison. J'aurais aimé lui proposer un calendrier avec des activités, mais elle est un peu petite pour ça, et je trouve contraignant de fixer à l'avance tel jour on fait des biscuits, tel jour on va au marché de Noël... Avec Titom, les maladies, la météo belge, et ma flemmardise aiguë, je ne le sentais pas trop.
Avec mon expérience de l'an dernier, j'ai préféré opter pour du bon chocolat acheté chez un chocolatier. Nous n'avons donc pas acheté de chocolats de supermarché cette année (ok, sauf des Ferrerro, mais elle n'aime toujours pas les morceaux de noisette, et me l'a recraché dans les mains, grrhhh). donc je me suis dit qu'on pouvait bien se permettre de lui donner un "bon" chocolat par jour jusqu'à Noël. Sachant qu'elle ne mange jamais de friandises, c'est son plaisir à elle !
Et à nous aussi, car le principe, c'est que c'est un calendrier de l'avent FAMILIAL. Chaque jour, il y a donc 3 chocolats (Titom est trop petit pour en avoir un), la Miss en donne religieusement un à son papa, un à moi et mange le dernier.
J'ai aussi acheté un lot de petites figurines à mettre dans le sapin, j'en ai une pour chaque jour. Notre sapin va être bien plein au final !

Du bon chocolat... sauf le 1er, je n'avais pas eu le temps d'aller en acheter !

Bref, si vous êtes aussi tarée que moi (et encore plus en retard que moi pour créer votre calendrier), voici quelques photos pour vous inspirer !

Les maisons de l'Avent

Les personnages des rennes, bonhommes de neige, Père Noël et St Nicolas
Mon beau sapin, roi des calendriers !

PS : au final, belle-maman avait quand même fait un calendrier de l'Avent cette année et est en train de nous l'envoyer. J'ai un peu les boules du coup de m'être cassée la tête pour en faire un. 
Je suis aussi assez contre l'idée que la Miss ait 2 calendriers pour elle toute seule (génération déconsommation), mais chéri n'est pas non plus d'accord pour que je ne le lui donne pas. 
Bon, comme il n'est pas encore arrivé, j'ai encore un peu de temps pour réfléchir comment mes principes rigides et moi allons nous en sortir !

Et vous le calendrier de l'Avent, ça vous a inspiré cette année ?

lundi 5 décembre 2016

9 mois et demi de toi (bis non repetita*)

Mon petit bonhomme,

Ça y est, tu as franchi ce cap auquel seule une maman accorde de l'importance : tu as passé plus de temps dehors que dans mon ventre bien au chaud. 


Petit homme à moi,
Pour cette deuxième grossesse, je voulais si fort un petit garçon à sa maman. Après avoir eu une petite Miss toujours fourrée dans le pantalon de son papa, j'étais très jalouse, je voulais ma part de câlins et de bisous ! 

Quand le gynécologue m'a annoncé une deuxième fille, j'étais affreusement déçue. Puis je me suis faite à cette idée, j'étais en pleine réflexion sur son prénom, je repensais aux jolies robes de la Miss que j'aurais plaisir à revoir portées par un petit chou... 

Nouveau retournement de situation. Un petit zizi très net sur l'échographie toute pourrie du gynéco ! Deuil d'une nouvelle princesse, puis joie joie et joie ! Mon petit garçon à moi, j'allais l'avoir ! 

La nuit de la java,
Les jours et les nuits suivants, un nourrisson qui hurlait dès qu'il n'était plus à bras, au sein... mon petit garçon à moi, je te voulais, je t'ai eue ! 
Ma culpabilité : comment m'occuper de ma jolie Miss avec une sirène hurlante dans mes bras ? 
Des journées fatigantes, des nuits harassantes, un papa heureusement toujours là pour promener un bébé qui luttait contre le sommeil, qui semblait avoir mal au ventre. Et une Miss qui heureusement réussissait à dormir malgré les pleurs de bébé. 


Et puis le déclic... 
Je ne sais pas toujours pas complètement comment on a réussi, mais on l'a fait. 
Tu as fini par trouver toi-même ton sommeil
Sans artifice.
Sans maman pour te faire tototer le sein. 
Sans papa pour te promener à droite et à gauche. 
Sans musique de relaxation. 
Sans mobile. 
Sans chanson. 
Sans bercement de couffin. 
Juste toi. 



Depuis, tu es notre petit bébé parfait,
Tu fais tes nuits, tu grandis, tu grossis. 
Tu manges presque comme nous désormais. Depuis plus d'un mois, sur les conseils de la pédiatre, je ne te donne plus de compotes et de purées, mais directement des fruits crus écrasés ou coupés en petits morceaux. Pareil pour les légumes et la viande. Toi qui boudais les compotes, tu te jettes sur tes repas maintenant ! Et tu n'es pas content quand je te sers un repas de purée ou de soupe bien mixée !
Tu manges du pain avec plaisir, le chocolat bof, les frites une fois tu adores. 
Cette semaine, tu as appris à boire au gobelet, ça a l'air de beaucoup t'amuser. 
A 9 mois, nous sommes toujours à 4 tétées par jour, même si les tétées d'après déjeuner et d'après goûter sont plus pour le plaisir qu'autre chose. 

Ta première dent est sortie la semaine dernière ou peut être avant même, je ne m'en étais pas rendue compte ! 
Depuis 3 semaines, tu fais de la brasse pour avancer, c'est trop mignon !
Tu arrives presque à t'asseoir tout seul aussi, en tout cas tu t'entraines fort tous les jours ! 

Cette semaine, tu nous as inventé une nouvelle mimique, celle du "pichou" : tu souffles très fort par le nez en fronçant les sourcils et la bouche d'un air pas content ! Y'a pas à dire, tu sais bien te faire comprendre ! 

Depuis un mois, et ça c'est beaucoup moins drôle, on est en plein dans l'angoisse de la séparation. Tu ne supportes plus que je te pose, tu veux rester à bras ou à moins d'un mètre de moi, je ne peux plus rien faire !! Est-ce depuis que ta sœur a commencé l'école ? 

Petit gars, ne t'inquiète pas, on a encore presque 3 mois avant ma reprise du travail, je compte bien en profiter au maximum ! 

J'ai l'impression que c'est hier que tu es né, et te voilà déjà un gros bébé bien joufflu, avec son air décidé de bébé qui sait ce qu'il veut !

Faut pas aller si vite, Bonhomme, attends moi un peu que je profite de toi !

* Bis non repetita, mais presque ! J'aurais pu écrire le même article que celui sur les 9 mois et demi de ma Miss (qui est à retrouver ici) !

vendredi 2 décembre 2016

La boule de Noël de la Miss [activité hyper simple pour enfant à partir de 18mois]

Ca y est, Noël approche à grand pas. Nous avons arrêté de faire des activités autour de l'automne et des feuilles mortes pour attaquer le thème de Noël.

Et pour commencer, voici une petite boule toute simple, faite avec du carton, du papier, de la farine et du masking-tape !



De la farine ???
Et oui, car à la maison, nous sommes adeptes de la colle maison, sans danger pour les enfants et qui ne colle pas aux doigts, même si on y met la main entière (humhum) !
Si vous voulez tester, je vous note la recette en fin d'article.

Les "ingrédients" d'une boule de Noël réussie
- un carton (pour absorber la colle tout en restant bien rigide, mais vous pouvez utiliser du papier un peu épais également)
- du papier de toutes les couleurs. Des magazines, c'est bien aussi, genre les catalogues de jouets qui débordent de la boîte aux lettres en ce moment ! On peut aussi utiliser des emballages de chocolats de Noël (genre Ferr*o ou oeufs kin*er), des paillettes, bref tout ce qui va embellir notre boule de Noël...
- un petit ruban
- du masking-tape

1ere étape : la préparation des papiers


En ce moment, la miss découvre l'usage des ciseaux. Mes parents lui ont offert la première paire de ciseaux que j'avais quand j'étais petite. Depuis, on ne l'arrête plus... Genre elle a préféré découper du papier plutôt que de décorer le sapin de Noël dimanche... Bref, vous voyez ! Du coup, je garde toutes les chutes de papier que je fais, je les mets dans un sac en papier réservé à cet usage à côté de sa petite table à activités découpage... et j'occupe ma miss pour presque rien des heures entières (ou presque, n'exagérons pas quand même !).
Bien sûr, si votre enfant est plus petit, vous pouvez lui faire déchirer le papier à la main, ou le faire vous même.


2ème étape : le collage


Ma miss est beaucoup moins fan du collage en ce moment. Elle est surtout bien usée en rentrant de l'école... Nous avons fait l'activité en plusieurs jours, histoire aussi de coller les papiers des 2 côtés du carton.

3ème étape : maman bosse !


A moi de jouer ! J'ai tracé un cercle puis découpé le carton. 


Et enfin, j'ai collé du masking-tape tout autour pour cacher l'épaisseur du carton, et scotché le petit ruban pour faire la boucle d'attache. 

Et voilà !



Hier, nous avions une petite fille ravie d'avoir fait une décoration toute seule, et une nouvelle boule qui rejoint les décos déjà installées, ainsi que celles faites l'an dernier :


Age de la miss au moment des faits : 2,5 ans

N'hésitez pas si vous faites une boule de Noël à me l'envoyer en photo pour que je l'insère en bas de l'article !


Bonus : la recette de colle maison (pour une activité ou 2) 
- faire bouillir 4 càc d'eau dans une casserole
- mélanger 1 càc de farine avec 1 càc d'eau froide, et ajouter dans la casserole.
- touiller touiller touiller, jusqu'à ce que vous obteniez une béchamel assez liquide. (ça va assez vite, surtout avec une si petite quantité). 
A vous d'adapter le temps de cuisson selon si vous préférer une colle très liquide ou une colle un peu plus épaisse. Moi j'aime quand elle est un peu épaisse car sinon, elle a tendance à détremper le papier.

Ceci était ma 2ème participation à l'Art est un jeu d'entant sur le thème des petits papiers, proposé par le Pays des Merveilles.
Notre 1ère activité, la grotte de l'ours qui hiberne est à retrouver ici.

jeudi 1 décembre 2016

Notre non-wish list de Noël [coup de gueule inside]

Ami lecteur, sache que juste là, maintenant, ici même, je suis en mode râleuse jamais contente, alors que c'est bientôt Noël, paillettes-confettis-petits-coeurs-j'te-kiffe-j'te-love.



La commande au Père papy de Noël avait pourtant (presque) bien commencé.

Je dis presque, car lorsque papy et mamie sont venus passer une semaine à la maison fin octobre, ils ne sont pas venus les mains vides... A un mois de Noël donc, et en l'absence de toute fête ou anniversaire...
Malheureusement, le plastique à la maison, c'est tout sauf fantastique. Qu'on se le dise, chéri et moi, on aime le bois. L'authentique. Le lourd, le chaud, le sensuel. Le bois quoi. 
Mais il faut croire que ce n'est pas l'avis de mes parents. Qui adôôôôôre les jouets en plastique, de préférence ceux aux couleurs criardes, avec spectacle son et lumière inclus.
Genre l'horloge qui n'apprend en aucun cas à dire l'heure (c'est ballot), mais passe sa journée à dire "carré blanc", "rectangle mauve".
Ou plus exactement, face à une Miss en pleine forme :" ca-ca-car-ca-c-c-ca-carr-carrébl-c-ca-cccccccarréblanc-c-ca-cc...".
Direct chéri a éteint l'appareil. Sauf que si notre Bavouille-la-Fripouille de 9 mois ne sait pas encore allumer et éteindre, la Miss à 2 ans et demi passés, connaît bien le concept. Heureusement, on ne lui a pas encore appris à remettre des piles, gniark gniark gniark !

Nous avons également eu la poupée qui braille, tousse, hurle, a faim, a soif, a envie de pisser ou de finir à la poubelle.

Et aussi le chien qui fait du 4-pattes en mode "suis-moi" "suis-moi" "suis-moi" "tu me suis pas" "appuie sur mon coeur" "suis-moi", tout en chantant au cas où Titom n'aurait pas compris qu'il fallait SUIVRE LA BETE d'urgence, sinon elle allait péter un câble !

Papy et mamie ont pu profiter pleinement de leurs petits-enfants jouets durant toute cette semaine de félicité inter-générationnelle, à base de "suis-moi" "cacacarcacarréblanc" "ouiiinnnnnn"... Les pleurs, ce n'était pas une pâle imitation de la poupée caractérielle, mais bel et bien la Miss inconsolable car nous lui avons dit que non, le chien était pour son frère et que si c'était éventuellement possible, ça serait exceptionnellement génial de put*n d'arrêter d'appuyer sur cette magnifique horloge-qui-dit-pas-l'heure-coeurs-paillettes-love-et-confettis.
A un moment donné, au bout de plusieurs heures de "cacacacarréblanc", j'ai glissé dans la conversation que j'avais fait une petite liste de cadeaux de Noël à base de bois bois bois et re bois.

Petite liste n'incluant en aucun cas du plastique c'est fantastique, et certainement aucune option "festival-de-bruits-électroniques".
Genre par exemple des jeux en bois, ou alors des jeux en bois, et éventuellement pour finir quelques jeux en bois. Brut. Genre qui ne font aucun bruit, sauf qu'on on les fait tomber par terre.

Mamie "ah c'est nul le bois, je déteste ça, c'est vieux, c'est démodé". c'est pas gagné
Papy "ah non, c'est quand même chaleureux le bois, je me souviens que je jouais à un jeu de construction en bois, j'y ai passé quelques heures dessus blablabla je vais t'expliquer blablabla... c'est bon, j'y crois...


Quelques semaines plus tard...

Papy et mamie nous envoie les photos des jeux choisis sur notre liste et qu'ils avaient achetés pour Noël. Génial ! Tout bon ! Coeur-paillettes-ils-ont-enfin-compris-et-confettis...


"On est embêté, on a acheté 3 jeux pour la Miss mais seulement 1 pour Titom, on voudrait qu'ils aient le même nombre de jouets..."
Je rectifie : "non c'est bon, on n'a qu'à dire que les 2 premiers sont pour la Miss et les 2 derniers pour Titom, ça suffit, c'est très bien comme ça"...
... Toute division des jeux étant à mon avis plus que subjective, vu que de toute façon, la Miss va s'approprier TOUS les jeux, qu'ils soient à la base pour elle ou pas, et que Titom va la suivre en soufflant et en bavant, en mode commando-rampant, et agripper tout ce qui traîne pour le fourrer dans sa bouche.

Et puis hier, que recois-je dans mes messages ?
"Regarde ce qu'on a pris pour Titom !" suivi de photos montrant des Tut tut mobile. Les tut tut mobiles quoi. Le jeu dont j'ai le plus horreur. Le truc en plastique c'est fantastique, avec des lumières qui clignotent partout et des phrases débiles que la chose répète en boucle. Et pas juste une tut tut mobile. Ah non, tant qu'à faire un coffret avec circuit qui prend tout le salon. C'est pas comme si on avait demandé des rails Brio en bois (ou équivalent) pour agrandir notre circuit. Oui je sais, amie maman, tu as le droit de penser que je suis une extrémiste du bois.

SANS RIRE ? WTF pour rester impolie ???

J'ai passé toute une soirée à leur expliquer le concept du bois c'est bon c'est chaud c'est sensuel etc. A leur dire que je ne voulais pas de nouveaux jouets en plastique pour mes enfants (autre que des jeux de construction comme les legos...), que je préférais des jeux d'imagination, de construction, qui puissent être utilisés pendant plusieurs années, que mes enfants puissent mettre dans la bouche sans danger... On a regardé ensemble les catalogues de jouets, on a choisi ceux qui étaient sympa (notamment le fameux jeu de construction de chalets en bois avec lequel mon père jouait quand il était petit, qui justement est dans tous les catalogues en ce moment).

J'ai une deuxième fois donné mon avis quant au nombre et à la distribution des jouets.

Et là, ils achètent quelque chose dont on ne veut pas, ils ne m'écoutent pas, et en plus ils ont le culot de me dire que quand j'étais petite, ils ont bien dû composer aussi avec mes Barbies et poupées ??? 

Bref, c'est Noël, coeurs-paillettes-confettis-etc, et mes parents me font la gueule parce que je leur ai dit qu'on vivait selon d'autres principes que les leurs, que l'on prônait la déconsommation et non plus la consommation à outrance, qu'on préférait des jeux d'imagination qui durent plus longtemps, et que je n'avais rien contre les voitures, mais que je n'avais pas envie de subir les bruits casse-pieds des jeux en plastique...

Et vous, comment ça se passe les cadeaux de Noël et la famille ? Vous faites quoi des cadeaux qui ne vous plaisent pas ?

PS : je vous rassure, en vrai il y a du plastique c'est fantastique à la maison... Si je lève les yeux sur le coin Nido de mon Titom, je crois même qu'il y en a plus que les jouets en bois... C'est justement pour inverser cette tendance, que je voulais pour ce Noël des jouets plutôt en bois... 

lundi 28 novembre 2016

Education positive : on se lance ?

L'éducation bienveillante.
Vous savez, le dernier truc à la mode pour élever ses enfants...
Non ?
Mais si ! On en entend parler partout, entre les magazines de parents, les émissions de TV ou de radios, et les blogs de super-mamans parfaites !



C'est quoi, ça ? (comme dirait ma miss)

La parentalité positive, c'est tout un art, présenté en général en une liste interminable de phrases qu'il ne faut pas dire, de gestes à éviter, en général assez efficaces pour déprimer une maman juste "normale".
Vous voyez, le genre de maman comme vous et moi. Celle qui après une journée bien occupée est crevée, fatiguée, et quand, au bout d'1/2h à table, commence à bouillir intérieurement en voyant son gosse qui met du riz à peu près partout à 1m autour de lui sauf dans sa bouche. Et finit par exploser en lui hurlant dessus quelque chose comme "MAIS C'EST PAS POSSIBLE ? TU PEUX PAS FAIRE ATTENTION ? TU EN FOUS TOUJOURS A COTE ! C'EST PAS COMPLIQUE POURTANT DE MANGER PROPREMENT !"
Ah la mauvaise mère...

Bah oui, j'avoue, je suis ce genre de mauvaise mère qui crie sur ces gosses, qui craque et se met à claquer les portes, jette les affaires par terre de rage et finit par faire peur à ses 2 terribles enfants.
Pas toujours, je vous rassure. Le moins souvent possible. Mais oui, ça m'arrive quand je suis fatiguée, quand j'ai passé une mauvaise journée, et quand j'ai juste envie d'être seule tranquillou-peinard avec un bon bouquin et une tisane mémé-qui-dort.

Un héritage du passé

Je suis la digne héritière de mes parents, je les ai eux aussi entendus me dire des choses comme ça quand eux-mêmes étaient énervés. Le point culminant étant le "tu n'as pas honte de... pleurer / crier / sucer ton pouce / etc.", expression hautement utilisée par mon père. Quand je me suis entendue la dire pour la première fois à ma toute petite Miss, je l'ai tout de suite ravalée. Ah non, pas de ça chez moi ! 
J'ai suffisamment honte moi-même aujourd'hui, suffisamment peu confiance en moi. Hors de question que mes enfants vivent avec la honte de ne pas faire tout bien comme MOI je le veux.

Et puis un jour, j'ai lu un billet de blog, 2 billets, 10 billets, 1 émission de radio, plusieurs articles de magazines, un livre sur la communication non violente...

Et en résumé

Finalement, l'éducation bienveillante, c'est pas compliqué du tout.
C'est un principe qui tient en un mot : le RESPECT.
Le respect de l'enfant. La Règle d'Or dans toute sa splendeur.
"Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse". Une maxime qui me suit depuis de nombreuses années.

Dès son plus jeune âge, je respecte mon enfant

Imaginez-vous à un repas de famille avec votre aïeul, qui tremble beaucoup, et renverse son riz sur la table quand il mange. Vous lui diriez vraiment ça : "MAIS C'EST PAS POSSIBLE ? TU PEUX PAS FAIRE ATTENTION ? TU EN FOUS TOUJOURS A COTE ! C'EST PAS COMPLIQUE POURTANT DE MANGER PROPREMENT !" ???

Non, même si ça vous agace fortement parce que vous savez que :
1- le riz ça colle
2- quand papy va se lever, il va marcher dedans et s'en mettre plein les chaussures (et accessoirement plein sur le parquet
3- il va se délester du riz petit à petit, sur le canapé, dans les toilettes, car il en a partout sur son pull
4- vous allez devoir nettoyer derrière lui en le suivant à 4 pattes pour le ramasser grain à grain, parce que le riz, ça colle au balai.
5- vous aviez récuré la maison juste avant qu'il arrive...

Ca vous énerve au plus haut point, certes. En même temps, l'aïeul, vous n'allez quand même pas lui crier dessus. Déjà parce que c'est inutile, il n'entendra rien. Et puis surtout, vous le respectez.

Vous lui direz juste "fais attention papy, tu mets du riz partout, secoue ton pull avant de te lever. Tu veux que je t'aide ?" ou ce genre de choses.
Bah voilà, c'est tout.

Y'a plus qu'à imaginer que vous parlez à votre grand-père quand vous vous occupez de vos enfants ! 

C'est quand même pas bien compliqué la communication positive !!

Allez, la prochaine fois, je reviens avec un manuel pratique bourré d'expressions à dire / ne pas dire pour s'améliorer en respect de l'enfant ! ;-)